RSS

La matérialisation intérieure du nouveau monde

Nous traversons depuis plusieurs semaines des périodes de plus en plus longues d’instabilités émotionnelles, psychologiques et/ou  physiques, entrecoupées de rares moments de réelles quiétudes. Ces vagues de désintoxication corporelle culminent lorsque nous sommes submergés par la manifestation de nos blessures primaires. Douleurs récurrentes dans plusieurs aspects du corps physiques, rêves intenses et troublants, maux de tête derrière les yeux et à la nuque, système excréteur surchargé. Avec, comme conséquence, une fatigue qui nous rend irritable et confus et des blocages à bien des niveaux.

Nous utilisons énormément d’énergie pour accomplir ce processus dans son ensemble ce qui en laisse peu pour créer et déployer ce que nous souhaitons vivre, nos projets sont continuellement sur la glace. Nous évoluons à petites doses afin de maintenir un équilibre souvent précaire car les étapes de désintégration des éléments 3D logés dans nos corps physiques s’emboitent une dans l’autre sans aucun répit. Et comme si ce n’était pas suffisant, notre vulnérabilité émotionnelle est malheureusement une invitation à des agressions énergétiques diverses. Le corps forgé en 3D ne ment pas, il nous ramène à notre passé et à des souvenirs pénibles bien souvent liés à l’enfance. Le processus nous révèle à quel point nos proches ont dû, eux aussi, participer de force à cette mascarade 3D.

En plus de se débarrasser de la souffrance causée par les programmes émotionnelles 3D et de l’habitude à la souffrance, nous devons aussi tirer un trait sur la croyance qu’il est sain de souffrir pour évoluer. Une autre aberration du conditionnement mental. La conscience du cheminement soutient le processus de désintoxication en évitant d’alimenter les émotions et conflits, mais à la base, ce sont les programmes 3D de souffrance qui nous ont placés dans cette voie de perdition et cela n’a rien à voir avec une quelconque mauvaise vie antérieure qu’il faut expier.

La communication organique

Au fur et à mesure que les cellules, les tissus et les organes sont libérés des ancrages émotionnels, la communication peut enfin se rétablir entre eux. Lors de cette désintoxication corporelle, il se produit un changement physique, au niveau des fonctions endocriniennes et métaboliques, qui passe sous le radar, englués que nous sommes dans les tensions psychologiques et physiques. Il n’y a aucune ligne de démarcation entre l’ancien qui se dissout et le nouveau qui se déploie en nous, ce qui évite un traumatisme physique et psychique lié au changement. Ce nouveau est une vibration plus élevée sans émotion, ni pensée contradictoires. C’est une nouvelle ligne de communication intérieure et organique liée à la nouvelle conscience du corps qui converge vers une ligne temporelle au-delà du monde actuel.

Cette nouvelle version du corps physique se déploie, selon une fréquence, un fonctionnement et dans un ordre qui n’existaient pas auparavant et qui sont complètement étrangers à notre conception actuelle de la paix et de la liberté intérieure. Tout ce que nous captons c’est qu’au bout d’un certain moment un changement survient à l’extérieur de nous, car une phrase nous surprend, l’attitude des autres n’est plus la même, une situation se transforme, même si cela demeure dans la subtilité. Nous devons prendre conscience que le nouveau se manifeste physiquement de l’intérieur vers l’extérieur.

Ces moments de lucidité nous enveloppent mais pour l’heure, ils sont de courtes durées. Nous sommes tellement envahis et touchés par ce qui se passe en nous et autour de nous, le « point 0 » demeure difficile à maintenir, car notre empathie augmente au rythme des révélations personnelles. L’équilibre entre cette lucidité et la confusion est fragilisée, étant donné que nous avons été programmés pour être conciliant face à notre douleur et pour nous effondrer devant celle de nos proches.

Le nouveau monde se déploie à l’extérieur à partir de notre intérieur. Les systèmes du monde 3D réalisent que leurs existences dépendent de notre perception physique intérieure, rien de surprenant qu’ils s’activent à nous maintenir à des niveaux de basse fréquence par des attaques collectives en continue.

Léandre

18 août 2019

Publicités
 
Commentaires fermés sur La matérialisation intérieure du nouveau monde

Publié par le 18 août 2019 dans Mutation énergétique et physique, Physique 4D, Se libérer du 3D énergétique à l'intérieur de nous

 

Étiquettes : , , ,

En cure de désintoxication

Depuis avril, nous sommes au cœur d’une profonde désintoxication au niveau des tissus de notre corps physique. Des émotions liées aux blessures primaires sont désintégrées et les parties du corps touchées par ces émotions passent par une cure de désintoxication intense. C’est profond, viscéral et troublant.

C’est un processus en plus d’une étape : désintégration de l’émotion ou de la croyance mentale  enfouie dans les tissus sous forme d’implant quelconque, puis désintoxication au niveau vibratoire (l’état profond), énergétique (circulatoire) et physique (libération de toxines). Les tissus et organes du corps ont été intoxiqués, dénaturés et modulés par ces éléments 3D en place avant même notre naissance. Notre corps a été modifié lors de sa formation physique, entre autre au niveau métabolique et glandulaire, donc hormonal, façonnant, selon un mode 3D, ses comportements, ses habitudes, ses besoins élémentaires, etc.

Suite à la désintégration, une transformation physique survient, subtile mais bien présente. La circulation d’une nouvelle énergie est perçue comme un puissant courant électrique, le corps en tremble. Nous passons à un état vibratoire et énergétique 4D au niveau tissulaire qui nous rapproche des nouvelles lignes temporelles actuellement disponibles. C’est une libération intérieure très individuelle mais qui touche l’ensemble. La désintoxication ouvre la porte à un espace de guérison personnelle qui se répercute sur les autres : famille, clan, communauté, membres des lignées génétiques ancestrales, selon les codes spécifiques, etc. Les émotions qui unissaient dans la souffrance deviennent caduques, les contacts humains s’assouplissent comme si rien de tout cela n’avait existé. De nouvelles possibilités relationnelles se présentent avec nos proches actuels sans aucune intervention de notre part. Assez surprenant.

Car, ce processus nous dévisse de notre attachement au mode de vie du monde 3D. Le corps respire une autre vibration depuis ses entrailles, une énergie différente circule, le corps reprend son rôle de capteur énergétique de l’intuition. Grâce à nos réactions psychologiques et physiologiques et même nos rêves, pendant ce processus, nous sommes témoins de notre propre déprogrammation, nous assistons à la révélation de ce qui a piégé notre corps au fil du temps, au fil de notre vie. C’est assez troublant de constater que depuis le tout début de notre existence, notre corps a été dévié de ses mouvements naturels, de sa santé naturelle, en déséquilibre permanent qui lui, nous a toujours semblé normal, tout comme la déchéance du corps. Ce changement profond peut provoquer d’importantes prises et/ou des crises de conscience qui risquent de se manifester de façon plus viscérale, à partir du corps et non par la pensée.

Tout le système de détoxication est donc lourdement mis à contribution : lymphe, rein, peau, voies respiratoires supérieures, sang, intestins, bref, tout ce qui excrète devient potentiellement surchargé. Il est donc impératif de suivre les signaux de son corps dans son processus d’expulsion des toxines. Si le repos permet au corps de se régénérer, le mouvement active les organes excréteurs. Établir et maintenir un équilibre dans toutes les activités corporelles est nécessaire en ces temps particuliers.

Nous avons été conscients pendant toute notre quête que le physique ne semblait pas « entendre » l’appel des plans supérieurs, que tout se passait uniquement au niveau vibratoire/énergétique. Nos actions physiques vers l’avant ont été plus souvent qu’autrement bloquées, entravées et nous nous sommes épuisés à nous élancer dans ce qui nous semblait notre nouvelle vie à chaque changement de conscience au niveau de la pensée.

Cette étape en cours dans le corps physique pourrait changer la donne. Prélude à la matérialisation physique du nouveau monde à même nos corps physiques.

Léandre

27 mai 2019

 
Commentaires fermés sur En cure de désintoxication

Publié par le 27 mai 2019 dans Accueil, Mutation énergétique et physique, Physique 4D, Se libérer du 3D énergétique à l'intérieur de nous

 

Étiquettes : , ,

Se réapproprier son corps, son territoire

Depuis octobre dernier, nous traversons, par mini vagues successives, une importante étape de délestage d’énergie de basse fréquence sous la forme de liens, d’implants et de conscience 3D. Ces désintégrations très spécifiques concernent différents aspects du contrôle de notre conscience et de la perception.

Les tentacules du vaste système de contrôle mental, subdivisé en sous-systèmes, entretiennent des liens énergétiques et vibratoires dans le corps physique et à sa périphérie en utilisant le principe de la redondance et de l’effet miroir. La perception actuelle de notre corps correspond à l’accumulation d’une énergie de basse fréquence agissant comme un voile quasi opaque empêchant la lumière naturelle, que nous émettons et recevons de l’extérieur, d’éclairer ce que nous sommes réellement en pleine conscience, c’est-à-dire, au-delà de la conscience limitée du monde 3D.

Des implants vibratoires installés avant même notre naissance soutenaient un ensemble de croyances mentales compatibles entre elles, formant un tout vibratoire et énergétique et organisé en pensées-racines qui nourrissaient notre conscience d’éveil et nos rêves. La disparition de ces implants nous libère de la programmation d’entretenir des pensées récurrentes de souffrance. Tout cela va disparaître progressivement. Faisant place nette pour de nouvelles perceptions de soi.

Qui dit perception dit aussi récepteurs énergétiques, sensitifs, thermiques, proprioceptifs (articulations, muscles, os, etc.). L’évacuation des pensées-racines, émotions et croyances provoquent douleurs et tensions, qui semblent ne jamais s’estomper, mais aussi anxiété, différents troubles digestifs, articulaires (encore…) et musculaires (liés à la perception du corps versus l’environnement), difficulté à se concentrer, stress psychologique, etc. Et comme il y a désintégration, évacuation et libération non-stop depuis octobre dernier, les sensations vécues entremêlent entre ce qui vient d’être désintégré ou le sera sous peu!

Le corps physique : notre territoire

Depuis très trop longtemps, notre corps physique est le territoire des reptiliens et notre environnement, la terre, leur terrain de jeu. Cette étape de désintégration des éléments de contrôle en est une de réappropriation de notre territoire de base, notre corps physique. Un changement lent et subtil est en cours alors que nous reprenons le contrôle de la perception de notre corps. Lors des courtes mais nécessaires périodes d’ajustement, le corps se relève, est plus droit, le visage change d’expression, les yeux s’éclaircissent. Entre les ajustements, le corps traverse de longs moments d’évacuation : système lymphatique surchargé, frissons, bouffées de chaleur, peau sèche, besoin de boire davantage d’eau et des méridiens en vrille. Tous les éléments des systèmes de détoxication et excréteur tournent à plein régime.

Malgré cela, il y a une stabilisation dans l’énergie du corps physique. Notre structure énergétique corporelle demeure stable depuis que la connexion s’est définitivement rétablit avec la structure énergétique de l’aura (à l’extérieur du corps physique), l’automne dernier. Cette précieuse connexion, apparue suite aux transformations survenues et dont le tableau des systèmes met en évidence, permet au corps physique d’avoir un lien plus direct avec le corps cristallin. Pour beaucoup d’entre nous, cette stabilisation énergétique permet d’accomplir nos activités quotidiennes tout en étant plongés dans un processus accéléré d’évacuation aux symptômes désagréables.

Le processus d’évacuation en cours ne me permet pas de cibler les nouvelles composantes des systèmes énergétiques liés aux chakras, car le corps physique traverse depuis des mois une puissante mutation énergétique ponctuée par des phases d’harmonisation et de stabilisation. L’intégration de cette nouvelle réalité énergétique se fait de plus en plus rapidement dans le corps, d’où cette nécessité d’être flexible et prêt à abandonner toute résistance.

Actuellement, c’est environ ¾ des HA5D qui sont à jour dans la transformation énergétique actuelle. Ce qui veut dire aussi que nous avons perdu des joueurs en cours de route. C’est un processus exigeant qui demande une attention particulière à soi et de se détourner du monde 3D bombardé de stimulus visant à nous maintenir plaqué au sol. Il y a de plus en plus de différence énergétique entre les HA5D qui suivent le rythme et les HA5D en retard dans le processus, HA4D, HA3D, portails organiques, hommes robots, reptiliens dont la génétique ne se prête pas à cette évolution.

La perception de notre corps se transforme, les besoins physiologiques changent aussi. Il est donc temps de faire des choix qui correspondent à notre nouvelle réalité énergétique en constante évolution. Comme cela n’est pas près de ralentir, mieux vaut adapter sa conduite au chemin tortueux. D’autant plus que la réappropriation du territoire personnel, notre corps physique, va se prolonger éventuellement dans la réappropriation du territoire à l’extérieur du corps, la terre.

Léandre

Début mars 2019

 

 
Commentaires fermés sur Se réapproprier son corps, son territoire

Publié par le 6 mars 2019 dans Énergétiques, Mutation énergétique et physique, Quelques notions

 

Étiquettes : , ,

Tableau des systèmes versus les chakras, la migration énergétique

Ce tableau indique uniquement les migrations survenues depuis  janvier dernier au niveau des systèmes énergétiques liés aux chakras et ne prend pas en considération les nouveautés. En plus de la migrations des systèmes, une mutation de la géométrie est survenue. Certains éléments deviennent donc plus « accessibles » d’un point de vue énergie alors que d’autres se préparent à une plus grande fluidité de mouvement avec les plans supérieurs.

Les systèmes affichés d’un (*) se sont délestés d’éléments qui ont servi à la préparation de cette mutation-migration et ne sont plus utiles pour l’instant ou d’éléments qui ont migré individuellement vers d’autres chakras.

Ces changements importants au niveau de nos structures énergétiques corporelle et aurique (aura), sont précurseurs et non définitifs, d’autres surprises sont à prévoir. Aucune analyse pour l’instant, juste se laisser inspirer. Vos impressions sont bienvenues.

Léandre

26 octobre 2018

Chakras 9 à 13 migration

Chakra 8 migration

Chakra 7 migration

Chakras 4 à 6 migration

Chakra 3 migration

Chakras 1 et 2 migration

 
Commentaires fermés sur Tableau des systèmes versus les chakras, la migration énergétique

Publié par le 26 octobre 2018 dans Mutation énergétique et physique

 

Étiquettes : , , , ,

Mutation énergétique importante

Une pause qui s’avère être un moment d’apprentissage…

La kinésiologie appliquée me permettait de partir à la recherche d’informations, maintenant, je les laisse venir à moi. L’information se présente sous plusieurs formes que je découvre via mes perceptions physiques et énergétiques. C’est un tout nouveau mode de communication, de captation et d’interprétation simultanée. C’est un des effets de cette transition énergétique en cours. Pour beaucoup d’entre nous, malgré la fatigue et les symptômes, de manière générale nos corps physiques ont maintenant plus d’endurance car nos capacités énergétiques se sont grandement améliorées, l’énergie reçue est liée au monde 5D donc inaccessible par les parasites 3D.

La structure énergétique corporelle qui intègre l’énergie et le mouvement 5D depuis la fin de l’été est davantage en résonance vibratoire avec la structure énergétique aurique (aura). Les échanges entre les deux structures sont beaucoup plus fluides et rapides. Une éventuelle fusion des deux structures énergétiques est prévue. C’est donc un nouvel humain énergétique qui est en émergence avec un accès plus direct avec les plans supérieurs. Une étude primaire des systèmes énergétiques liés aux différents chakras montre une migration importante pour une partie d’entre eux. Est-ce nos corps qui rejoignent (montent) vers les systèmes ou bien les systèmes qui descendent?

Cette importante mutation énergétique ouvre la voie maintenant à une mutation physique qui se présente sous la forme d’un réarrangement cellulaire. Difficile donc à cerner et de déterminer dans quel but. Mais c’est un début et cela doit s’accompagner d’une maturation spirituelle profonde afin que corps et esprit se suivent et se complètent. Pendant que l’ancrage au sol 4D de nos nouvelles lignes de vie s’accentue, les intentions émises tout le long du processus vers le nouveau monde, doivent être « mises à jour » afin d’être en résonance avec les intentions d’origine. Comme nos intentions ont été créées pendant notre vécu dans le monde 3D, elles doivent être compatibles avec les nouvelles énergies (de notre structure énergétique corporelle) qui soutiennent l’ancrage à la réalité physique 4D. Nous allons assister, si ce n’est pas déjà fait, à un changement de nos valeurs personnelles, de nos intérêts et désirs qui ont façonné le chemin jusqu’ici. Nous ne pouvons pas entretenir les désirs égotiques formulés en 3D pendant notre voyage ascensionnel.

D’ailleurs, les aspects 3D de nos intentions (qu’ils soient conscients ou non) continuent de nourrir la réalité holographique via les égrégores (familiaux, collectifs, etc.) mais aussi via les aspects de nos corps physiques créant continuellement une confusion en lien avec la séparation. Le début de la désintégration de la réalité holographique personnelle a coïncidé avec la fin de la désintégration du cycle karmique personnel survenue pendant l’été. C’est un long processus qui implique tellement d’interventions pour en venir à bout que pour en arriver à la désintégration complète au niveau collectif, il est nécessaire que cette réalité se désintègre d’abord au niveau personnel physique et psychique, puis familial (entre proches). C’est donc dans le corps physique que cette désintégration débute et se fait le plus sentir. Les symptômes provoquent des sensations différentes parce que le corps est mu, maintenant, par une nouvelle énergie qui nous permet d’aborder la fin de cette réalité personnelle avec une perception élargie afin d’éviter qu’une sensation pénible de perte d’identité s’accroche au processus. Difficile à expliquer. Encore faut-il comprendre ce que disent ces nouvelles perceptions car, l’information qui circule avec les énergies nouvelles en migration est difficilement identifiable. Comme le brouhaha dans une salle pleine de gamins surexcités, malgré que l’énergie soit contenue dans un milieu fermé, elle est projetée dans toutes les directions. Nous sommes donc confrontés à des moments de confusion. La communication télépathique, l’intuition, les ressentis et le lâcher-prise prennent ici tout leur sens.

Tout de même, la disparition de l’illusion de séparation dans les tissus du corps donne lieu à des réactions étranges en plus de phénomènes physiologiques bizarroïdes probablement propres à chacun!

Pendant ce temps-là en 3D…

Désintégration de la ligne temporelle 3D, effondrement de voiles, système religieux en cours de désactivation, désintégration de technologies artificielles autonomes qui nourrissaient les réalités holographiques, désintégration de la capacité des reptiliens à s’ingérer dans le chemin de vie des humains-âmes, bref, à chaque quinzaine, une panoplie d’éléments 3D en vrille dont certains semblent relever d’un film d’horreur. Pendant que le 3D se désintègre, les mutations énergétiques actuelles procèdent au ré encodage de l’égrégore collectif (encore aux prises avec la réalité holographique 3D).

Le diaphragme

Étant le centre des actions vers l’extérieur, point de surprise que ce muscle ait été tant parasité. Triste de constater que les programmes de contrôle de nos actions étaient logés dans le diaphragme et que celui-ci enclenchait systématiquement un processus inverse à nos désirs, pourtant sincères, provoquant stress, angoisse et blocage, limitant la volonté et la capacité de passer à l’action. Malgré que les programmes 3D soient dissous, le diaphragme continue d’entretenir une réalité holographique différente de son rôle d’origine, soit nourrir l’action. Un ré encodage spécifique est donc nécessaire afin qu’il retrouve sa fluidité. Un profond processus d’évacuation est en cours au diaphragme (provoquant des angoisses) et aux articulations afin de nous redonner le goût et les moyens de bouger.

Car l’action passe aussi par les articulations! S’articuler autour d’un projet de vie, de société, etc. Ne soyons pas surpris si nos articulations : hanches, genoux, chevilles ainsi qu’épaules, coudes et poignets donnent l’impression d’être désarticulés et tendus.

La migration des systèmes énergétiques liés aux chakras

Je propose un tableau présentant uniquement la migration des systèmes sans l’apport de nouveauté, juste pour donner une idée de la mutation en cours. Intitulé « Tableau des systèmes versus les chakras, la migration des systèmes », il sera publié sous peu.

Léandre

25 octobre 2018

 

 

 
Commentaires fermés sur Mutation énergétique importante

Publié par le 25 octobre 2018 dans Mutation énergétique et physique

 

Étiquettes : , , , ,

La fin du cycle karmique

Nous vivons, depuis le début d’août, un intense processus de désintégration du cycle karmique, et ce  pour l’ensemble de l’humanité. Nous (les HA5D qui vivent sur terre) sommes poussés, extraits de la réalité karmique demeurée en place malgré la désintégration du programme karmique l’été dernier. À l’image du Titanic, la machine (le cycle karmique) ne s’est pas arrêtée brusquement après la fermeture des moteurs (désintégration du karma) en 2017, nous avons été forcés de vivre avec nos mémoires karmiques nourries, entre autre, par la ligne temporelle 3D et cette réalité holographique collée à nos corps en cours de désintégration.

Les empathiques bernés par la culpabilité

La culpabilité a été associée, entre autre, à la capacité de ressentir de l’empathie pour la souffrance des autres. Ressentir sa culpabilité et celle d’autrui est une façon toute 3D de « soutenir » ses semblables dans un lien émotionnel commun et collectif. Dans le monde 3D, un empathique sans culpabilité est considéré comme un psychopathe sans aucune émotion, ni remord, caractéristiques des hommes robots (HR).

Le processus actuel, en plus de briser notre cycle karmique, nous libère de la culpabilité, nous désengage systématiquement du monde 3D et de cette notion de soutien aux autres par similitude émotionnelle. Face à la prise de conscience de sa propre différence en tant que HA5D et des opportunités qui s’y rattachent, nous pouvons être déchirés à l’idée que d’autres n’aient pas cette « chance » et demeurent liés à des notions de dualité, de culpabilité et d’absence de conscience élargie. Malgré cela, nous ne sommes plus responsables des autres, quel qu’ils soient. Leur destin ne nous appartient plus. Et nous n’avons pas à nous sentir coupable d’accéder à cette opportunité d’évolution de l’humanité.

Déjà que la libération des comportements, pensées, croyances mentales et émotions vibratoires pendant la désintégration du cycle karmique est extrêmement exigeante, nous devons tourner la page sur le monde 3D pour découvrir une autre facette de l’empathie et de la communication sans la culpabilité.

Le puissant processus d’évacuation laisse place à un vide immense et force un changement de perspective de notre position dans les jeux de conflits causés par nos karmas. Cette étrange sensation d’abandon, qui pourrait s’apparenter à du « je m’en foutisme », est très déroutante car, les émotions conflictuelles et la culpabilité de ne plus avoir d’émotions devant une situation conflictuelle connue ne sont plus au rendez-vous. Comme la suite est inconnue et que de nombreux liens karmiques disparaissent subitement, des craintes peuvent survenir. Tout de même nous sommes liés à beaucoup de gens que nous aimons profondément.

Au niveau physique, cette brèche du cycle karmique et la libération en cours permettent à la structure énergétique corporelle, maintenant à géométrie 5D, d’intégrer lentement le mouvement de l’énergie 5D. Nos dispositions énergétiques et physiques changent très rapidement, nous progressons d’un palier à un autre à vitesse grand V et la paix que nous ressentons en est un bon indicateur, même si c’est parfois de courte durée.

Collectivement nous avançons à un rythme soutenu mais les changements sont d’abord et avant tout individuels. Dépendamment des choix conscients ou non que nous avons fait ou pas fait, la capacité d’accueillir et de comprendre la nouvelle réalité diffère d’une personne à l’autre. Il y a maintenant de nouvelles lignes temporelles disponibles, des opportunités, du remodelage de relations en cours et sans oublier ce changement de perception encore et encore. Tout cela dépendamment des codes spécifiques que nous portons. Ressentir la présence de l’autre sans culpabilité et choisir d’y adhérer ou non devient le mode de perception et de communication « émotionnelle », sans passion dévorante.

Pendant la chute du monde actuel, prévoyons des moments de créativité personnelle et familiale afin de compenser les pertes de repères psychologiques.

Léandre

31 août 2018

PS : Mes paramètres d’observation sont en profonde transformation. Une pause est nécessaire jusqu’à ce que je puisse intégrer une nouvelle forme d’observation et/ou de nouvelles données ou que je retrouve l’intérêt dans l’observation.

Parce que ma quête est terminée.

 
Commentaires fermés sur La fin du cycle karmique

Publié par le 31 août 2018 dans Physique 4D

 

Les prochaines semaines sont prometteuses

En ce moment, cela ressemble à un déboulonnage en cours du monde 3D : désintégration d’une réalité holographique, désalignement et désintégration de la géométrie 3D et des lignes temporelles qui subsistent, dissolution du voile, mais aussi attaque de reptiliens et donc augmentation de la négativité dans l’environnement.

Semée jadis par une technologie artificielle maintenant évacuée, l’imbrication au cerveau s’est désintégrée en juillet et pourtant, au niveau de la conscience, cela n’a pas eu un effet de dégagement comme à l’habituel. Cela a plutôt provoqué la révélation du chemin karmique. Des pensées liées aux conflits de notre ancien karma individuel nous ont envahis, causant du désarroi, de l’inquiétude et une focalisation sur le besoin de régler ces conflits sans savoir comment passer à l’action. C’est une bulle qui finit par éclater pour que la quiétude reprenne sa place.

Logée dans le système interstitiel (interstices entre les cellules et les capillaires sanguins, composés de liquide qui se rapproche de l’eau), cette imbrication a donc utilisé les liquides du corps physique pour s’infiltrer dans les moindres recoins. Le système interstitiel étant lié directement au système lymphatique où il rejette ses surplus de liquide, lors de la période d’évacuation suivant cette désintégration des cauchemars concernant des liquides ou des fluides corporels souillés peuvent se manifester. Mais aussi lourdeur dans les jambes en position assise, sensation d’être gonflé. Le système lymphatique n’ayant pas de pompe pour le faire circuler, il évacue les souillures qu’il accumule via le mouvement du système circulatoire cardiaque. En tant que système excréteur, le système lymphatique est actuellement très, très sollicité. La fin de cette imbrication dans notre corps a enclenché le début de la désintégration de la réalité holographique 3D perçue d’abord de l’intérieur et entretenue à l’extérieur par le voile, les lignes temporelles 3D, etc.

Le thème des prochaines semaines : une nouvelle réalité physique 4D

Nous sommes de plus en plus libérés d’une perception erronée de notre existence, en fait, la perception de notre cheminement existentiel change. Il y a redirection vers notre chemin d’origine. Ce qui provoque une sensation de loupe dans l’existence comme si nous revenions au point de départ afin de vivre ce que nous aurions dû vivre si nous n’avions pas été éloignés de nos objectifs par la force du contrôle 3D. Nous retrouvons des éléments du passé qui ont été abandonnés. Toutefois, c’est davantage une observation du potentiel (anéanti en 3D) que nous revoyons, l’idée (inachevée et impossible à réaliser en 3D) qui nous a titillés toute notre vie. Il n’est plus possible de revivre ces moments passés figés dans la réalité 3D.

Une perception continue de s’installer et plus qu’un changement de perception, c’est tout le corps physique qui doit se réajuster. Avec le poids du monde 3D, nos corps se sont tordus, ont plié jusqu’à ce qu’ils s’écroulent de fatigue. En ce moment un rééquilibrage de la structure osseuse, dont l’atlas, première vertèbre du cou qui supporte la boite crânienne et qui a toujours été légèrement désaxé, provoque des tiraillements au niveau des tendons, des ligaments, etc.  et cette déstabilisation temporaire des articulations provoquent des déséquilibres, légers il va s’en dire. Et des maux de bassin, de jambes et de pieds!

Morphologie du corps

Les émotions, croyances, programmes karmiques avaient profondément un impact sur la morphologie du corps physique. En ce moment, le corps se « redresse » et cette transformation actuelle est liée aux changements de perception à l’intérieur du corps (maintenant avec une conscience 4D) + la perception de l’environnement extérieur qui change. Non pas que le 3D change mais bien parce que son détachement et son « éloignement » du corps physique provoque un réajustement face à cette nouvelle réalité qui se déploie autour du corps. Celui-ci, ainsi « dégagé », subit un changement dans sa morphologie (posture, capacité physique, endurance, etc.).

Il est possible maintenant, selon nos vécus personnels et l’état actuel de notre corps physique, d’accomplir des mouvements ou des activités qui étaient laborieux auparavant et exigeaient beaucoup d’effort. Cette légèreté donne le goût de changer nos habitudes de vie et de prendre de nouvelles avenues.

Changement de trajectoire personnelle et peut-être collective à prévoir car, ce changement de réalité pourrait se traduire par un basculement rapide lorsque suffisamment de dégagement du corps sera perçu. Tout se passe dans un rééquilibrage constant entre perception des récepteurs du corps face à son environnement et libération de l’influence du monde 3D sur  cet environnement immédiat. Nous nous éloignons pour l’instant en douce du monde 3D.

PS: Le processus actuel est aussi perçu différemment parce que la perception change. Perte d’intérêt même pour le processus en lui-même, nous sommes rendus à un point de décrochage important. Tout s’estompe.

Léandre

4 août 2018

 
Commentaires fermés sur Les prochaines semaines sont prometteuses

Publié par le 4 août 2018 dans Physique 4D

 

Étiquettes : , ,