RSS

Le printemps étudiant québécois

19 Avr

La contestation étudiante au Québec ne diminue pas et pour cause…

En regardant au delà des revendications physiques (gel des hausses de frais de scolarité), c’est à dire, d’un point de vue purement énergétique, la situation actuelle est alimentée par le processus d’éveil de la conscience.

Depuis le basculement dans une nouvelle ligne du temps terrestre à l’Équinoxe de mars, les vagues quotidiennes d’énergie soutiennent le processus d’éveil de la conscience des humains-âmes et la dissolution des éléments de la 3D.

Les deux porte-paroles de la CLASSE: Gabriel Nadeau-Dubois et Jeanne Reynolds sont des humains-âmes en 4D et donc porteurs de la nouvelle conscience.

Alors que la ministre de l’éducation actuelle Line Beauchamp est un homme-robot (HR). Je rappelle que Jean Charest est un portail organique (PO) et que Michelle Courchesne, celle qui fut la précédente ministre de l’éducation est aussi un HR. Quant à Raymond Bachand, ministre des gros sous c’est un PO.

Comment espérer que les étudiants obtiennent gain de cause dans leurs revendications alors qu’ils doivent négocier avec des gens dont le programme génétique de base est la destruction (HR) et la division (PO)?

Le processus actuel d’éveil et d’expansion de la conscience soutient le mouvement étudiant alors que la vieille matrice n’est plus là pour entretenir les vieux programmes de division et de destruction des leaders gouvernementaux.

Champs d’énergie et comportements

Les humains en 4D ont un champ d’énergie (aura) en expansion qui peut atteindre des dizaines et des dizaines de pieds autour d’eux. Ce qui leur permet de porter loin cet éveil de la conscience. Les deux porte-paroles de la CLASSE sont respectueux et polis dans leurs échanges.

Les portails organiques et hommes-robots ont actuellement un champ d’énergie qui ne dépasse pas le huitième de pouce! Pour contrer la réduction de leur champ d’énergie, leurs programmes génétiques de division et de destruction s’activent. Nous assistons à une escalade d’actions dans le but de prendre le contrôle, ou de ne pas le perdre, par la division et la destruction. Ce constat est à l’échelle mondiale et se reflète aussi dans les agissements des représentants du gouvernement québécois. Manque de respect, condescendance, incompétence à trouver des solutions durables…

Mais attention, nul besoin de condamner ces personnes. Le fait de savoir comment fonctionne ce monde nous permet d’agir de façon réfléchie et de placer nos actions au delà de ces éléments de la 3e dimension qui tentent par tous les moyens de nous maintenir dans leur petit monde limité.

C’est ça la transformation actuelle, c’est de dépasser les limitations imposées par les systèmes et créer un monde à l’image de nos champs d’énergie en expansion.

Ces jeunes sont les nouveaux humains, merci de les encourager.

À suivre…

21 avril
Voici une attitude qui en dit long, Christian Dufour… est un homme-robot. Le mépris est une tactique de destruction.

Extrait d’un texte de Michèle Ouimet, publié le 20 avril 2012
http://www.cyberpresse.ca/debats/chroniques/michele-ouimet/201204/20/01-4517196-je-te-tiens-tu-me-tiens-par-la-barbichette.php

« Je vous ai déjà parlé du mépris de certains journalistes et politiciens à l’égard des étudiants. On les regarde de haut, on parle de leur grève avec condescendance. Ce nez levé sur leurs revendications s’est cristallisé cette semaine dans un débat à LCN.

Denis Lévesque a reçu un professeur et commentateur, Christian Dufour, et le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois. Un insupportable débat de 16 minutes. Christian Dufour était dégoulinant de mépris. «Vous tenez un discours d’abuseur, de batteur de femmes, a-t-il craché au visage de Nadeau-Dubois. […] Vous vous boostez comme leader fringant. Les gens en ont ras le bol de votre charriage!»

Gabriel Nadeau-Dubois est resté calme. Je ne sais pas comment il a fait.« 

27 avril
La situation se dégénère dans le conflit, une résolution du problème m’aurait surpris. Les portails organiques et hommes-robots ont de moins en moins de possibilités de se cacher. Leur incapacité à régler des situations conflictuelles est mise à nu. Et les gens se révoltent, descendent dans la rue, veulent se faire entendre.

Le gouvernement Charest utilise tous les subterfuges pour discréditer les étudiants et leur donner mauvaise presse. En parlant de presse, privilégiez les médias alternatifs pour vous informer. Ce n’est plus un secret que les médias de masse biaisent l’information.

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.