RSS

Le début de la fin?

31 Déc

Le 21 décembre (ou plutôt la période entourant le 21 décembre) correspond plutôt au début du temps synchronique, c’est-à-dire, une synchronisation entre les points de repère sur terre, dans les lignes du temps personnelle et terrestre et dans le corps physique des humains-âmes en énergie 4D. Désolée pour ceux et celles qui croyaient en une destruction physique. Moi aussi j’aurais bien aimé qu’un gouffre engloutisse tous les épais de ce monde…

Le soleil perçoit et vit le même processus que la terre et nous. D’ailleurs toutes les planètes de notre système solaire sont dans le même mouvement. Pourquoi en serait-il autrement? Nos corps physiques s’ajustent donc à l’énergie solaire transformée. Nous nous adaptons à la nouvelle fréquence du soleil. Même la nouvelle grille terrestre s’adapte aux énergies solaires. Nous sommes intimement liés au soleil.

Le monde 3D

Le 14 décembre 2012, (journée de deuil dans une école aux USA où vingt enfants sont morts), correspond à la dissolution totale du plan mental des reptiliens. Je n’ai jamais mentionné sur mon site la notion de reptilien*, mais cet événement n’est pas un hasard malheureusement. Ces prédateurs de race reptilienne sont directement impliqués dans le drame. Une petite perfusion d’énergie vitale pour eux via ce massacre.

* Un homme robot peut avoir de ± 50% à environ 75% de facteur génétique étranger nommé reptilien. Alors que pour un prédateur reptilien, ce facteur grimpe entre 94% et 97%. Ça prend quand même un minimum de 3% de génétique humaine pour ressembler à un être humain…

Le monde 3D s’alimente de pensées destructives, c’est ce que j’appelle de l’auto envoûtement. Une paranoïa collective. Et comme les hommes robots (HR) sont toujours en mode destruction et que les portails organiques (PO) sont toujours en mode manipulation émotionnelle, tout ce beau monde s’active dans un cercle vicieux sur fond d’économie qui vacille, de surendettement des pays, de peur de manquer de nourriture, etc. Un cercle vicieux qui rapetisse. Ce qui augmente la rapidité avec laquelle les situations s’enveniment et qui aboutiront inexorablement, comme un abcès qui crève.

Léandre

29 décembre 2012 (texte modifié)

 

 

 

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

Les commentaires sont fermés.