RSS

Archives Mensuelles: juin 2013

Les mémoires d’origine de l’humanité enfin disponibles

 

Les mémoires ancestrales contiennent  différents éléments d’expansion  selon le plan qu’elles habitent. Ce qui est intéressant à noter, c’est qu’il y a effectivement un lien entre le type de mémoires et le plan qui les contient. Le plan associé (investit par les mémoires ancestrales) retrouve son rôle d’origine, soit servir son humain…

Ainsi, dans le plan mental, les mémoires contiennent la capacité innée de faire confiance, la capacité de manifester les intentions-désirs, ce qui animent les pensées et entretiennent le chemin de la destinée (projection). C’est par le plan mental que les manifestations dans le physique se réalisent dans l’ici et maintenant.

Dans le corps énergétique les mémoires contiennent l’intuition et la manifestation dans le monde physique, de l’abondance, de la synchronisation et la régénération du corps physique. Le corps énergétique étant le double éthéré du corps physique, son rôle dans la synchronisation et l’utilisation intuitive des capacités du plan mental est important dans la manifestation dans la matière car il est le médiateur, le lien entre le corps physique et le plan mental.

Dans le champ d’énergie unifié 5D, outre la présence de l’Âme, les mémoires ancestrales contiennent la conscience multidimensionnelle, la roue personnelle de création mais aussi la ligne du temps personnelle. Dans le champ d’énergie, il y a aussi le Soi Supérieur.

Dans le plan émotionnel, les mémoires contiennent l’Âme mais aussi le contact télépathique avec les autres incarnations de l’Âme. Rien de surprenant que les émotions soient le siège des relations entre âmes-sœurs. Ainsi, le plan émotionnel, libéré des nombreux programmes des parasites du monde 3D, peut enfin remplir son rôle de guide dans nos nouveaux choix. Les émotions sont à la base de nos décisions.

Nous avons donc d’une part le corps physique, le corps énergétique et le plan mental en relation avec les manifestations dans la matière et la capacité d’y parvenir et dans un autre registre, le champ d’énergie, le plan émotionnel et le corps physique sont reliés par la source de l’intention, l’Âme et les éléments qui déterminent la relation avec Soi et les autres dans la création.

Les mémoires ancestrales sont donc animées d’une intention très claire de création et de manifestation d’un monde à l’image des origines de l’humanité et c’est maintenant disponible.

Léandre

25 juin 2013

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Descente des Énergies de l’Âme dans le corps physique

Malgré qu’il semble ne rien se passer de particulier dans le monde 3D, le processus de dissolution suit son cours.

Depuis le 14 juin, nous sommes entrés dans une descente de l’Énergie de l’Âme dans trois points de repère localisés dans le corps physique (glande pinéale, thymus et système nerveux central). L’Énergie de l’Âme provient du monde 5D, le pré-cristallin.

Pendant longtemps, cette Énergie, localisée à la périphérie du champ d’énergie des humains-âmes s’est contentée de nous rejoindre grâce à quelques ramifications du cordon d’argent dans le corps physique. Et le champ d’énergie était tellement parasité qu’une grande partie de cette Énergie était récupérée par des connexions éthérées avec des entités. Nous étions dans le monde 3D. Nos corps physique étaient en 3D et le plan atmique se situait à l’intérieur des limites du monde carboné (#7 sur le croquis) et inaccessible pour l’Énergie de l’Âme. Le champ d’énergie était compartimenté en plusieurs plans de densités différentes.

HA schéma des plans.doc

cordon d'argent et énergie de l'âme

Puis, nous sommes passés en énergie 4D au printemps 2012 et par la suite, le travail énergétique a permis l’installation de points de repère dans le corps physique en vue d’accueillir les Énergies du monde 4D, par l’entremise de basculement dans des lignes du temps personnelles 4D. Le plan atmique s’est retrouvé à l’extérieur des limites du monde carboné. Le plan atmique c’est le plan de l’âme. En 4D, en plus de nous rejoindre via le cordon d’argent, l’Énergie de l’Âme nous enveloppe systématiquement.

humain-âme en 4D depuis janvier 2012

Le processus s’est poursuivi jusqu’à ce que nous soyons complètement, corps physique et aspects éthérés de nous-mêmes, dans le monde 4D. C’est-à-dire que tous les points de repère dans le corps physique ont été synchronisés avec le monde 4D physique et ont été complètement « remplis » par le monde 4D. Toutes les parties du corps sans exception se sont retrouvées en physique 4D.

C’est alors que le 17 mai dernier, nous avons basculé dans l’Énergie 5D. À commencer par l’ADN éthéré, tous nos aspects éthérés (champ d’énergie, corps énergétique, plans mental et émotionnel), ont basculé dans une nouvelle ligne du temps personnelle 5D. Tous les différents plans (causal, astral, bouddhique, atmique, etc) que composaient le champ d’énergie 3D et 4D, ont disparu pour faire place à un champ unifié 5D.

Et le processus s’est fait beaucoup plus rapidement dans le cas du passage de la 4D à la 5D. Lorsque la géométrie 5D de l’ADN éthéré s’est reconfigurée en géométrie 6D dans les jours suivants, les mémoires ancestrales 5D contenues dans l’ADN éthéré nouvellement 6D, ont été transférées dans le champ d’énergie nouvellement en 5D.

plus coloré 001

Les mémoires ancestrales véhiculent l’Énergie de l’Âme. Tous nos aspects éthérés ont été remplis par ces mémoires et donc par l’Âme. Maintenant que les mémoires d’origine et l’Énergie de l’Âme sont à la périphérie du corps physique, ce sont trois points de repère dans celui-ci qui se préparent depuis plusieurs semaines à accueillir ces Énergies du monde 5D. Depuis le 14 juin, un travail intense est accompli afin que les mémoires ancestrales et l’Énergie de l’Âme s’installent dans ces points de repère du corps physique.

Un processus qui devrait s’achever juste à temps pour le Solstice d’été.

Le processus de dissolution en cours des mémoires du monde 3D localisées dans notre environnement combiné avec l’installation des mémoires ancestrales dans le corps physique, risque fort bien de nous dissocier des éléments 3D qui restent, qu’ils soient vivants ou non vivants (systèmes).

Rien ne s’est jamais réalisé abruptement depuis le début du processus de transformation, tout au plus, ça s’est accéléré. Et cette accélération nous ramène davantage dans le l’instant présent, dans un espace sans temps. Nous assistons tout simplement en spectateur à la dissolution du monde qui nous entoure.

Léandre s

PS: j’ai coulé mon cours de dessin à la maternelle…!

20 juin 2013

 

Étiquettes : , , , , , ,