RSS

Archives Mensuelles: avril 2015

Ah! Zut! C’est pas encore la fin du monde! 29 avril 2015

Quand je relie les derniers bulletins publiés je constate qu’au moment de l’écriture, une sensation de finalité s’était installée. Comme si, à cet instant, nous en avions fini de ce monde qu’enfin, c’était là les derniers soubresauts!!!
Et bien non, me revoilà, avec d’autres données de dissolution et de désintégration et de transformation et de mutation et bien d’autres.

Voici une liste de ce qui nous est arrivé depuis deux semaines:

Le champ cristallin a terminé son infiltration dans toutes les parties du corps physique, un processus majeur qui était en cours depuis un certain temps. Comme cette donnée n’est pas anodine, il me faudra y revenir éventuellement dans un autre bulletin.

Le processus d’auto-guérison s’est enclenché pour le système reproducteur et les cellules sexuelles et qui fait suite à la réhabilitation effectuée lors de la 2e semaine d’avril. Tout cela en lien avec la régénération du corps physique pour ne pas dire le renouvellement.

Du côté des bestioles et du monde 3D, la disparition des programmes initiaux, qui leur permettaient de se nourrir et de maintenir une basse fréquence autour d’eux, a provoqué des distorsions et des fuites d’énergie conduisant à une déstructuration au niveau de l’ADN reptilien. Les reptiliens sont constitués de 90% à 97% d’ADN reptilien, les hommes robots (HR) de 50% à 80% et les portails organiques (PO), de 1% à 45%. Le tout étant approximatif car il y a une zone d’ombre. Je n’ai jamais testé de PO au-delà de 45% de gène reptilien et chez les HR, aucun au-delà de 80%.

Dès l’instant ou la déstructuration de l’ADN reptilien s’est enclenchée, le 19 avril, une synchronisation au niveau de la fréquence de communication entre membres des familles d’âme a débuté. La présence d’ADN reptilien est reliée directement à notre incapacité à communiquer avec les autres incarnations de notre famille d’âme.

Mais encore, un élément physique reptilien, localisé dans nos cellules (mais pas dans la génétique cellulaire) a été désactivé puis désintégré. Cet élément a toujours été considéré comme intrinsèque à la cellule, utilisant possiblement un camouflage pour ne pas que celle-ci le considère comme étranger. Cet élément, se nourrissant de sucre (et oui!) a joué un rôle considérable pour empêcher la mutation naturelle du corps physique.

Mais ce n’est pas fini! Des fréquences vibratoires d’ondes sonores et lumineuses, qui maintiennent tout ce beau monde dans la structure physique 3D, ont été déverrouillées. Ici, une explication s’impose.

Les vibrations lumineuses (qui n’ont rien à voir avec la lumière telle que nous le percevons) étaient fixées sur une fréquence précise et localisées dans le tronc cérébral, le cerveau reptilien! Ces ondes verrouillées par exemple à 1099 hertz entretenaient la pauvreté chez une personne en particulier. Ainsi, pour chaque situation conflictuelle et émotionnelle, une vibration lumineuse dans le tronc cérébral et/ou sonore dans l’environnement. Pour chaque personne, famille, communauté, système, structure physique 3D, etc… Grâce à une intervention énergétique de la terre, le déverrouillage s’est complété. Les ondes sont toujours là, mais pas fixes donc elles se baladent!

Cette déstructuration de l’ADN reptilien a fait boule de neige car, par la suite, il y a eu dissolution du plan mental et de la conscience 3D chez les HR et la transmutation de la structure physique chez les reptiliens (ici, pas sûre de ce que ça veut dire).

Le déverrouillage des fréquences vibratoires 3D a provoqué un court-circuit de ces fréquences chez les reptiliens et par le fait même une désintégration de leur conscience qui a besoin d’ondes fixes pour survivre. Et chez les PO/HR, cela provoque une fuite de ces fréquences. Plus rien à quoi se raccrocher.

Du 19 au 26 avril, nous avons été pas mal brassés. Et les deux jours suivants, une période d’adaptation a été nécessaire, pendant laquelle une sensation d’avoir un nuage au-dessus de la tête et dans mon cas, incapacité à utiliser la kinésiologie. En même temps la dissolution d’un voile entre PO et HA5D/HA4D s’est complétée.

Quelques symptômes comme des vertiges sont réapparus mais aussi troubles alimentaires (besoin de sucre?), tension au sacrum, hanche, bassin. Des poussées boutonneuses!!! Axis tendu. Et pour cause, la terre oscille toujours sur son axe afin de nous faire éventuellement basculer dans une nouvelle réalité physique. Ces forts tremblements de terre survenus récemment viennent possiblement appuyer, confirmer ce mouvement de bascule.

Ce matin, il y a reconnexion en cours de la fréquence de communication entre membres des familles d’âme et le processus d’auto-guérison s’est enclenché pour le système osseux pour les HA5D. Chez les HA4D, une synchronisation est en cours entre corps cristallin et corps physique. Finalement, ils ont probablement une chance de nous rejoindre. Quant aux HA3D, ils vivent des distorsions et des fuites d’énergie.

Chez les porteurs de gènes reptiliens, à part quelques troubles comportementaux, rien ne semble les atteindre pour l’instant. Ils continuent d’offrir le même régime de conflits, de souffrances. Comme si rien ne s’était passé.

Alors, autant dire que rien ne se complète définitivement, que la vie continue, à tâtons, à petites doses. Impossible de faire en grand, du jour au lendemain tout peut changer. Alors mieux vaut ouvrir une petite porte à la fois mais au moins une porte est ouverte pour nous guider.

Léandre
29 avril 2015

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2015 dans Uncategorized

 

Suspendu dans le vide, 14 avril 2015

L’étape des dissolutions et des désintégrations des énergies de vibration 3D étant complétée depuis le 5 avril, nous sommes entrés dans le portique d’une nouvelle ère… Je spécifie bien portique, un sas, un entredeux chaotique qui nous bardasse et nous prend au dépourvu.

Lors du dernier bulletin, j’ai fait mention des pensées qui surgissent subitement tout en sachant qu’elles ne nous appartiennent pas. Le cheminement de ces pensées induites était assez singulier. Un implant logé au cervelet « attirait » les pensées 3D vers le cerveau qui étaient par la suite interprétées par le plan mental. Le cerveau n’a donc pas vraiment de rôle dans la perception émotionnelle et mentale du monde 3D tel que nous l’avons connu via notre mental 3D.

L’implant logé au cervelet a été désintégré le 6 avril dernier. Et depuis, je note qu’effectivement les pensées s’estompent rapidement, sans même qu’elles soient interprétées. D’autant plus que notre mental a été reconfiguré afin de fonctionner avec l’énergie 4D. Donc, les pensées 3D n’ont plus d’emprise sur nous, elles ne font que passer n’ayant plus de port d’attache (cervelet).

Les pensées doivent cheminer de haut en bas : à partir du nouveau système Pensées 6D (chakra #10, nouveau plexus solaire, intention, ligne du temps 6D) et « descendre » vers les systèmes Esprit 5D (chakra #8, psyché, et perception du monde 5D) et Égo-mental 5D (chakra #8). Celui-ci le transmet au plan mental reconfiguré en 4D et lié au chakra #7 localisé à la couronne de la tête.

C’est clair que nous n’en avons pas encore vraiment conscience (celle-ci étant logée dans la psyché du système Esprit) car nous sommes encore dans la conscience du monde physique 3D. Nos sens, toujours liés à la physique 3D, sont interprétés par le cerveau et non par le mental. Il y a donc déphasage dans ce que nous ressentons car nous captons deux réalités différentes, nos perceptions sensorielles intimement liées au monde 3D et nos nouvelles perceptions en cours de formation.

Après une période d’adaptation du corps physique à l’absence d’énergie 3D, une phase de réhabilitation s’est enclenchée afin de rétablir les capacités perdues par certains systèmes du corps physique. Ainsi, le cervelet et le système diaphragmatique étaient étroitement liés de par leur constitution falsifiée. Le cervelet apportant pensées négatives et le diaphragme, matérialisant peur et anxiété liées à ces pensées.

Si le diaphragme est un élément physique du corps, le système diaphragmatique, lui, englobe l’aspect énergétique de plusieurs éléments physiques du corps auxquels ils sont rattachés et proches du diaphragme: estomac, duodénum, chakra #3, fascias de l’abdomen et péritoine. Ne soyons pas surpris de tous ces papillons dans l’estomac et l’abdomen lorsque nous étions anxieux.

Cette réhabilitation du corps se poursuit avec les systèmes sensoriels, évidemment, qui doivent retrouver la capacité de percevoir au-delà du 3D. Les vertiges et autres étourdissements sont aussi associés au système auditif plus spécifiquement au système vestibulaire localisé dans l’oreille interne. Sans faire un cours d’anatomie, j’en rajoute en mentionnant que les yeux sont aussi affectés par le système vestibulaire responsable de l’équilibre. Tous les sens sont localisés au niveau de la tête, pas surprenant que nous ayons l’impression que notre tête est dévissée de son socle!!!

Et pour en finir, le tronc cérébral, celui que nous appelons gentiment le cerveau reptilien, a, lui aussi été réhabilité, ainsi que le système reproducteur, les cellules sexuelles, si précieuses dans le processus de régénération du corps physique, le système génétique mitochondriale et les gonades en tant que système endocrinien. Voilà pour la session d’anatomie générale des HA5D!

Chacun dans son corps physique et de manière différente, il y a aussi des éléments 3D qui sont encore à évacuer de moindre importance et qui ne touchent que l’individu selon son vécu. Quelques empreintes par ci par là qui empoisonnent encore mais de façon moins prononcée, le quotidien.

Symptômes particuliers qui se démarquent par rapport à ceux déjà connus. C’est comme s’ils avaient atteints une intensité très localisée ou bien une sensation très diffuse qui traverse le corps. L’embarras du choix! Mais aussi la crainte de souffrir d’une quelconque maladie.

Nos corps sont en profonde mutation et de manière aussi individuelle que possible. Mais cette fois-ci c’est une mutation physique et non plus juste énergétique. Vos projets sont sur la glace? Les miens aussi : université en grève (UQAM), caméraman qui se désiste à quelques semaines du début du tournage, difficulté à trouver les finances nécessaires pour réaliser mes projets, etc. J’ai l’impression d’être suspendue dans le vide.

Nous sommes engloutis dans une énergie de transformation qui dépasse largement la compréhension. Je ne saurais prévoir ce qui va se passer demain. Alors pour ce qui est des prochaines semaines…

Léandre
14 avril 2015

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 avril 2015 dans Uncategorized