RSS

Le Jour de la Marmotte ou une écoeurantite aigüe 17 janvier 2016

17 Jan

C’est ainsi que je voulais nommer ce texte la première fois que j’ai commencé à l’écrire, quelque part début janvier. Les idées, pourtant claires au début, se sont embrouillées au fur et à mesure que j’écrivais. Impossible de leur donner une suite, une fin, une ligne directrice. Pourtant, le titre en valait la peine : nous revivons toujours la même affaire!!! Mais avec une sensation de faux, comme si soudainement, tout a un mauvais goût de réchauffé indigeste.

Malgré cette sensation étrange de détachement, entre HA5D et les éléments du monde 3D, qui s’est installée depuis peu, nous assistons à l’éternelle et cyclique crise émotionnelle à chaque situation qui survient et ce, depuis début décembre. Évidemment, je cite au Québec la découverte (mi-décembre) des ossements d’une petite fille disparue depuis plus de 8 ans. Une orgie d’informations inutiles en continue sur les réseaux d’information jusqu’à saturation complète. Et maintenant? D’autres événements, des décès cette semaine de gens connus, (David Bowie, Alan Rickman, tous deux des PO), des attentats à n’en plus finir… N’importe quoi, le piton est collé dans le fond jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à soutirer et que l’attention se tourne vers un autre attentat, une autre mortalité ou un bête accident causant des brûlures au 3e degré sur plus de 50% de son corps à un poupon (PO) de 5 mois dont le père (HR) a déposé son siège d’auto sur la cuisinière électrique. Plus stupide que ça…

Depuis Noël, nous subissons les effets des distorsions 3D dans notre environnement, causées par du mouvement du côté des reptiliens et leurs sbires. Nos corps sont coincés entre la vie en 3D et les interventions pour soutenir le déploiement de notre ADN.

Nous avons été reconfigurés dans notre structure énergétique en vue d’un hypothétique basculement dans une nouvelle réalité. En plus, d’autres interventions ont visé l’ancrage à cette nouvelle réalité et le dés-ancrage à la structure 3D. Pour accompagner ce plat de résistance, des interventions sont en cours sur les parasites pour couper les liens avec les HA5D et pour désaligner la structure physique 3D et même directement sur la structure physique des reptiliens. D’ailleurs c’est depuis cette suite d’interventions débutées sur la structure du monde 3D (vers le 4-5 janvier) que les bourses internationales ont commencé à vaciller. Cette coupure forcée entre HA5D et parasites peut provoquer des situations de crises personnelles.

Depuis quelques jours, il y a désintégration en cours de la conscience 3D au niveau du mental des HA5D. Notre perception physique de la 3D risque de se transformer ou de disparaître. En résumé, simultanément, un processus s’active pour désintégrer le 3D et nous préparer à vivre après sa disparition.

Nous sommes manipulés dans toutes les situations niaiseuses de la vie courante dans le seul but de nous soutirer encore de l’énergie émotionnelle ou de capter notre attention sur des détails insignifiants du monde 3D. Tout est prévisible et revient en boucle. Jusque dans la manière de présenter les drames, les rétrospectives de drames, les stupides crises générées en 2015 par les hommes robots (HR) de ce monde et celles créées par les portails organiques (PO) en ce moment. Beaucoup de PO souffrent ou meurent pour nous attendrir.

Pour en arriver au jour de la marmotte! Toutes ces sensations de réchauffé, de revivre encore la même affaire ressemble étrangement au film le Jour de la marmotte au Québec, Un jour sans fin, en France, (1993 de Harrold Ramis), mais avec une pleine conscience du phénomène. Ce qui est très agaçant. La question à se poser est la suivante : les reptiliens réactivent-ils constamment les mêmes affaires à chaque fois que notre ADN se déploie afin de nous freiner ou bien les reptiliens subissent le sort qu’ils nous ont réservé depuis des lustres lorsqu’ils tentent de s’interposer dans le processus génétique qui nous pousse vers l’avant? Difficile de répondre tellement tout cela s’entremêle.

Nous sommes affectés par le mouvement des reptiliens d’où nos symptômes et en même temps, ceux-ci subissent un revers ou vice versa. Ils reprennent de plus bel et nous revoilà plongés dans un cycle de souffrance physique et émotionnelle à chaque nouvelle tentative de leur part ou à chaque fois qu’ils subissent un revers.

Lors du dernier texte, je mentionnais que nous étions saturés. Maintenant, nous sommes écœurés. D’où l’expression l’écoeurantite aigüe. Au bout de chaque rêve, désir, intention, il y a un parasite pour cueillir l’émotion qui s’y rattache. Et si ça ne fait pas notre (ou son) affaire, il se chargera de nous le faire savoir. Maladie, accident, difficultés diverses. Dès l’instant où nous avons un souhait à réaliser, une panoplie de moyens est déployée pour nous faire languir afin que l’émotion surgisse. C’est le prix à payer pour obtenir quelque chose à se mettre sous la dent dans ce monde écœurant.

Nous sommes encore manipulés par notre environnement 3D au niveau du mental et surtout via le tronc cérébral. C’est le triangle amoureux reptilien….Entré par le tronc cérébral, migration vers le mental puis vers la partie du corps qui exprime l’émotion que cela génère. Et ça ressort par le tronc cérébral pour nourrir les distorsions de l’environnement. Ne nous demandons plus pourquoi ces maux du haut du dos et ces tensions du cou, vertiges et autres étourdissements.

Il y a chaos à l’horizon jusque dans le fond de nos vies privées. Ce ne sont plus des parasites qui meurent (qui paient de leur vie ou de leur santé) mais aussi des HA5D. J’en prends pour exemple René Angélil, l’époux de Céline Dion. Mais le milieu du showbizz est bien pourvu en parasites.

Le chaos, dont tous les « canalisateurs » de ce monde des travailleurs de lumière nous abreuvent depuis début janvier, finit par nous révéler qu’au final nous n’avons plus rien à faire ici-bas et qu’il vaut mieux se retirer avant d’y laisser sa peau.

Au fait, avons-nous vraiment accompli quelque chose de significatif ou bien ce n’est qu’une illusion reptilienne? J’ai juste l’impression que mon ADN veut fuir au plus vite cet enfer.

 

Léandre

17 janvier 2016

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 janvier 2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.