RSS

Archives Mensuelles: février 2016

Émergence

Février est pénible d’un point de vue individuel. Depuis le début du mois, nous sommes confrontés à une perte d’émotivité qui nous laisse avec cette sensation très désagréable d’être distant avec tout ce qui nous entoure. Habitués de vivre avec des émotions constantes, cette absence de charge émotionnelle est surprenante. Cela se traduit par une perte d’intérêt pour tout ce qui se passe même dans nos vies personnelles malgré nos tentatives pour réanimer nos goûts et attraits. Nous passons d’un sujet à un autre. Pendant un bref instant nous avons l’impression d’avoir trouvé notre voie, nous nous investissons et en peu de temps qu’il n’en faut, voilà que l’intérêt se dissout. Une journée débute avec de bonnes intentions, nous voilà enjoués, motivés, dans l’action et dès l’instant où c’est accompli, cela s’éloigne comme un radeau à la dérive. La journée même ou le lendemain nous nous retrouvons dans un vide inexplicable.

Cette dernière semaine a vu apparaître et disparaître des intentions de carrières, de vies de couple, de voyages, etc. Tout cela, provoqué par un processus de désintégration de fragments logés dans nos corps, suivie d’ajustement du corps à ces désintégrations massives, puis complétée par une période de vide. Ces étapes se succèdent depuis début février.

Lors de ces désintégrations, nous sommes confrontés aux différents aspects entretenus par ces fragments. Pensées négatives, colère contre des proches, conflits, peur du manque, etc. Ces fragments étaient nourris par les reptiliens, via leur propre fragment « maître » logé dans leur structure cérébrale (comme un ordinateur central). Les reptiliens n’avaient donc aucun contrôle sur ce qui se passe, ils étaient eux aussi programmés et encodés et ces codes voyageaient d’un fragment à l’autre, peu importe dans quel corps ils se trouvaient.

Parmi les interventions  en février, citons le processus de séparation entre les humains-âmes et les parasites (portails organique PO, hommes robots HR et reptiliens) qui s’est accentué, ce qui a contribué à cette sensation d’être de plus en plus déconnectés de ce monde. D’autant plus que de nombreux fragments étaient logés dans la partie la plus ancienne du cerveau : bulbe rachidien, tronc cérébral (cerveau reptilien) et cervelet.

Entre le 11 et le 19 février nous avons donc été libérés de l’encodage systématique d’une structure cérébrale (des reptiliens, HR et PO) à une autre (des humains-âmes) qui alimentait surtout des formes pensées provoquant des charges émotionnelles. Il ne sert à rien de faire la liste de toutes les nombreuse interventions observées en février sachant qu’elles avaient toutes le même but, nous libérer du contrôle émotionnel. Un travail intense a été réalisé sur la structure cérébrale des parasites afin de mettre un terme au contrôle des humains-âmes.

La désintégration d’un voile s’est complétée, le 19 février, au niveau du mésencéphale (élément du tronc cérébral) des HA5D, ce qui nous a permis, le lendemain, de basculer au niveau de la conscience, la levée du voile provoquant un éveil, une lucidité. Mais la conscience 3D n’est toujours pas désintégrée, elle nous habite encore, dans notre plan mental, mais à moindre dose.

Toutes ces interventions ont créé une tension en continue tout le long de la colonne vertébrale jusque derrière la tête, bienvenue dans le club des étourdis!!! Douleurs à l’oreille interne, maux de tête et j’en passe. Malgré tout, cela s’estompe tranquillement, le changement de conscience semble s’opérer graduellement. L’hypothétique basculement cité dans le bulletin précédent est en cours, nous n’avons juste pas la mesure et l’étendue du processus, tant et aussi longtemps que ce monde 3D sera dans notre champ de vision. La perception inversée de la vision a tout à voir avec ce monde. Mais il est trop tôt pour en élaborer la compréhension. Toutefois, certaines sensations au niveau de la couronne de la tête, relèvent directement de la localisation des nerfs optiques dans le crâne et non des chakras #6 et #7. Autrement dit, le système visuel a été lourdement encodé.

Il est fort possible aussi que les portails organiques (PO) basculent dans une réalité qui ressemble davantage à leur structure génétique, énergétique et cérébrale. Les contacts encodés ont aussi été désintégrés entre reptiliens, HR et PO. Ce qui va peut-être donner une chance aux PO d’évoluer dans un contexte propre à eux. Ils doivent acquérir le chakra #7 afin d’entrer en contact avec les plans supérieurs. D’un autre côté, l’absence de ligne directrice chez les parasites, les encodages sont disparus, pourrait donner suite à un cafouillage dans le monde 3D. De façon générale, les événements publics n’ont pas été si pénibles ces derniers temps, c’est plutôt à l’échelle « humaine » individuelle que cela s’est opéré.

À la vitesse que cela se déploie en ce moment, il ne sert plus à rien de se poser des questions, de tenter de diriger ou d’intenter quoique ce soit. Se fier à son intuition, non pas nécessairement l’intuition viscérale ou du cœur mais celle plus haut, là où système visuel et chakra #6 se rejoignent. L’intuition se déplace tout le long de la ligne des principaux chakras. Maintenant que notre structure cérébrale est libérée des encodages reptiliens, l’intuition peut s’élever. Reste juste le plan mental à se libérer de la conscience 3D et des intentions qui s’y rattachent. Alors, intuition et chakra #7 vont se fondre dans et avec la conscience supérieure.

Léandre
24 février 2016

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 février 2016 dans Uncategorized