RSS

Archives Mensuelles: juillet 2016

Espace de liberté 7 juillet 2016

(Texte commencé le 12 juin…)

Le cycle infernal

Chaque moment d’extase est si court qu’il est inutile de s’en servir comme tremplin pour aller vers ses rêves, ses aspirations. Nous sommes dans une spirale si petite qu’il est possible de voir apparaître la suite terrifiante du processus au-devant. Alternance de déprime et de béatitude qui se succèdent à un rythme de plus en plus rapproché et qui laisse peu ou pas de place à une suite sur laquelle nous espérons nous poser pour nous reposer.

Espérer est inutile, planifier est inutile, oser est tout autant inutile. Faire ou ne pas faire n’est même plus la question. Être signifie ne plus être soi-même mais un outil à la merci d’une guerre qui ne nous concerne plus tellement elle se déploie à l’échelle infinitésimale tout comme mondialement. Nous sommes compressés comme des citrons. D’une part 3D, pour nous soutirer ce qui nourrit encore les parasites et d’autre part, 4D-5D pour nous faire évacuer ce qui attire les parasites!

Que reste(ra)-t-il de nous-mêmes?

Début juillet, la réponse à la question est tout ce qui nous inspire. Et l’inspiration vient d’une pulsion engendrée par notre ADN qui se déploie. Nous sommes en pleine mutation, mais cette fois-ci c’est une mutation douce qui laisse place à une lucidité de la conscience. Le monde 3D n’est plus à l’intérieur de nous comme jadis mais bien autour et l’espace entre les deux, notre corps et les aspects contrôlant du monde 3D, s’agrandit.

Oh! Mais il y a bien encore des empreintes 3D dans nos corps qui sont en cours de désintégration, laissant des petits arrière goûts amers. Il y a de moins en moins d’entraves dans nos jambes pour avancer et faire avancer. Quelques vertiges ici et là, symptômes de grippe ou de gastro…

Marcher dans le monde n’a plus la même signification, car cette démarcation entre nous, les HA5D conscientisés et les autres quel qu’ils soient, est bien perçue. La réponse de l’entourage est immédiate. Nous pouvons naviguer la tête haute et le regard perçant, car il y a cette espace libre. Ce début de liberté.

Beaucoup de HA5D ne sont pas encore au faîte de cette lucidité qui est pourtant disponible. Mais encore faut-il y avoir « travaillé » pour y parvenir. Travailler n’est pas vraiment le mot, efforts pour s’éveiller et se surpasser accompagnés bien souvent par la souffrance de ne pas être reconnu ou bien de constater que les autres HA5D ne perçoivent pas l’illusion du monde 3D.Comme la conscience de tous et toutes n’est pas au même niveau de lucidité, disons-le comme ça, c’est au final ce qui se dégage de ceux et celles, qui ont une présence lucide plus marquée, qui rejoint les autres moins « présents ». C’est ce que nous « dégageons » au niveau de la conscience éveillée qui illumine, même pas notre ADN, même pas notre énergie mais vraiment cette conscience libérée du contrôle mental. Dans un sens, nous avons donc transcendé le monde 3D au niveau de la conscience.

Donc, les moments de grande lucidité de plus en plus longs sont maintenant davantage perceptibles par les autres quel qu’ils soient. Autrefois, cela posait problème car nous étions encore à la merci des parasites qui nous ciblaient (inconsciemment) pour nous faire la vie dure. Mais plus maintenant. C’est l’heure de se déployer. Et allègrement. Pour ceux et celles qui souhaitent le faire. Mais nous avons aussi tout le loisir de nous assoir et d’observer, ou bien de marcher à contre-courant, ou même avec les parasites. Tant que nous demeurons dans cette lucidité, rien ne peut nous arriver.

C’est tout, banal n’est-ce pas?

Bref retour…

Mai et juin auront été des mois de souffrance mentale en lien avec la libération de notre conscience. Le système religieux étant responsable de maintenir un contrôle sur la conscience et le mental, c’est sur ce système principalement que s’est opéré et s’opèrent encore les nombreuses déconnexions, désintégrations, neutralisations. Ce qui a provoqué des distorsions dans notre environnement. Ces deux mois sont à oublier pour la plupart d’entre nous. Retour de vieilles histoires réchauffées. C’est maintenant le moment d’évacuer cet espace libre de tous résidus passés, si jamais il nous en reste.

De leur côté, les portails organiques (PO), les hommes robots (HR) et les reptiliens perdent la guerre, ils sont essoufflés et se retournent contre eux. Et depuis mai, des HA3D sont passé d’une structure énergétique 3D, à 4D pour finir avec une structure cristalline 5D et cela en quelques semaines.

Oui le monde 3D continue mais avez-vous remarqué votre différence dans ce monde? Nous (re) prenons notre place sur cette terre afin de basculer dans une 3D physique unifiée, bien temporaire, avant de passer en physique 4D. Un peu comme un sas, un entre deux respirations, possiblement pour enfin réaliser ce qui avait été prévu selon nos choix personnels. Pour enfin pouvoir dire, voilà! C’est fait! Un genre de satisfaction personnelle.

Pour les HA5D conscientisés, le pire est passé, nous savons où poser les pieds dorénavant. Pour les autres HA5D, non conscients du processus, des soubresauts risquent de les tirer de leur illusion. Tout comme pour les HA3D (oui il y en encore) et dans leur cas, cela risque d’être plus difficile.

Mais difficile de prédire…le niveau de difficulté! Tout se passe et se transforme dans l’instant et nous y allons de découvertes en surprises. Personnellement, j’ai la sensation que je m’en sors et plus grand-chose ne peut m’arriver. Je suis confortable dans ma vie physique même si elle ne ressemble pas à ce que j’ai toujours rêvé. Ce n’est que le début et c’est maintenant que nous avons « l’espace autour de nous », l’espace libre entre nous et le monde 3D, pour déployer, même à petites doses, ce qui nous anime.

Je travaille dans un commerce de la promenade Masson à Montréal, venez me dire bonjour si vous passez dans le coin!

Léandre

6 juillet 2016

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 juillet 2016 dans Uncategorized