RSS

Le soleil intérieur brille

24 Sep

Nous sommes beaucoup plus enclins à vivre des changements positifs lors des cycles impliquant la lune, le soleil ou les autres planètes parce que cela opère un enchantement en nous. Nous nous sentons alors intimement liés à l’univers, à plus grand que nous. Lors de l’éclipse du 21 août dernier, aux USA, des gens sont entrés dans un état second ou en larmes à la vue du spectacle, certains ont choisi délibérément de changer de vie à cet instant précis, beaucoup ont senti un appel. C’est une conséquence de nos croyances, de nos perceptions, de nos conditionnements, et la vue d’un tel phénomène a le pouvoir de transformer notre relation avec la nature et la vastitude de l’univers.

Le processus transformationnel, dans lequel nous sommes plongés depuis des années et qui vise un changement libérateur de conscience et de perceptions, suit les différentes étapes des cycles du système solaire parce que notre propension à l’ouverture spirituelle et au relâchement de nos barrières protectrices, lors de ces moments spécifiques, bonifie le processus en l’associant au grand architecte de la vie. Cela nous réconforte d’assister à cette similitude entre nous et l’univers.

Le soleil est la seule entité n’ayant subi aucune falsification. Le système solaire nous apparait comme une grande région sidérale inhospitalière, les autres planètes sont inhabitables et le soleil semble être une menace à chaque tâche solaire qui se développe face à la terre. Pourtant le soleil et sa lumière a toujours protégé la terre, l’humanité et son évolution naturelle.  Nous sommes conscients de la position privilégiée de la planète Terre par rapport aux autres astres du système.

Nous vivons de profonds changements à l’approche des différents stades d’un cycle parce que nous sommes intrinsèquement liés à la lumière du soleil. Comme un phare dans la nuit, le soleil nous guide et nous nous laissons guider par sa lumière parce que c’est en elle que nous puisons notre force de vie tous les matins depuis la nuit des temps car, évidemment sans soleil, point de vie sur Terre. Nous associons donc, systématiquement, notre processus d’éveil et notre sentiment d’être vivant, uniquement à la lumière solaire et à sa capacité de nous transmettre l’information provenant de l’univers.

Mais, c’est à la lumière originelle que nous devons les profondes transformations intérieures qui nous propulsent vers un monde plus léger et plus équilibré. Cette lumière provient de la Conscience Universelle qui elle, a toujours existé sous la forme de codes génétiques vibratoires que nous avons porté et transporté d’une génération à l’autre comme un Saint Graal. C’est lorsque nos codes se sont suffisamment déployés, que nos corps physiques ont opéré un changement majeur dans le système des organes sensoriels et intégré un ingénieux système de perception extra sensorielle, que la lumière originelle a été en mesure de nous offrir son plein potentiel et c’est à cela que nous devons notre libération actuelle.

Conscience universelle (vibratoire) et lumière originelle (énergétique et circulatoire) sont des éléments diffus du processus actuel avec lesquels nous interférons sans vraiment en avoir une réelle perception physique. Alors que la lumière du soleil opère à grande échelle en poursuivant son œuvre d’entretenir la vie sur terre, la lumière originelle accomplie un travail similaire et discret à l’intérieur de nous. C’est notre petit soleil intérieur. Et c’est grâce à la lumière originelle, intégrée dans nos corps et nos structures énergétiques, que nous sommes propulsés vers une perception élargie et multidimensionnelle de la vie en nous et autour de nous.

D’où la phrase du dernier bulletin :

« Une nouvelle page vient de se tourner discrètement et cela n’a pas grand-chose à voir avec l’arrivée de l’automne mais bien avec cette libération. »

Léandre

24 septembre 2017

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 24 septembre 2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.