RSS

Un décembre pas comme les autres

23 Déc

C’est au niveau de la conscience que tout se joue. Conscience et perception vont de pair. Après une longue et profonde transformation pendant l’année 2017, nos sens physiques sont maintenant dotés d’une perception qui dépasse le monde 3D et sa conscience limitée. Afin de concilier nos capacités sensorielles bonifiées et notre conscience en évolution, des ajustements en continue sont nécessaires, afin de ne pas perdre le nord face à ce que nous percevons maintenant. Le processus actuel apporte son lot de révélations que tout le corps physique doit aussi absorber, mais aussi tout l’aspect psyché dans son ensemble.

Depuis début décembre il y a désintégration lente de la conscience 3D logée dans le bulbe rachidien des HA5D. Nous percevons le monde 3D de notre intérieur parce que notre cerveau est aux prises avec une conscience 3D. Une modification de la nature de la conscience à l’intérieur de nous, modifie systématiquement la nature de ce qui nous entoure. Ce processus de désintégration de la conscience 3D provoque un changement de perception et donc nous captons « un quelque chose » de différent en nous et autour de nous et sans surprise, c’est là que nous changeons de ligne temporelle, quittant le 3D linéaire pour « ce quelque chose d’autre ».

Cette lente désintégration permet à la conscience de niveau supérieur (dimension, densité et ses perceptions) de se déployer. Faut se rappeler que cette conscience supérieure habite déjà nos cellules, une activation d’une nouvelle réalité plus légère s’est déjà accomplie dans nos corps physiques. Mais encore faut-il que le cerveau soit dégagé de l’emprise de la conscience 3D. Évidemment, dès l’instant où cette partie du cerveau est touché (bulbe rachidien, tronc cérébral, cervelet et même moelle épinière), nous sommes aux prises avec des maux de cou, de l’arrière de la tête et de haut du dos. Flottements, vertiges, étourdissements. Patience…

Nous vivons donc actuellement un changement de conscience en douceur. Il en va ainsi pour préserver l’équilibre. De cette manière, ce que nous sommes se révèle à nous, individuellement et collectivement sans qu’une armée soit levée, sans que douleur s’ensuive. Comme passer de la conscience d’éveil à la conscience du sommeil et vice versa. Le retrait de la conscience 3D linéaire permet à la conscience en arborescence et sans limite de prendre la place qui lui revient de plein droit et la matérialisation d’une nouvelle réalité, à laquelle nous pourrons nous identifier pleinement.

Parmi les révélations qui nous attendent, notons nos rôles et responsabilités en lien avec nos lignées ancestrales respectives. Ancestrales dans le sens de ce qui a été oublié, enfoui, abandonné derrière nous par la force de la présence 3D qui s’est enfoncée jusque dans nos gènes. Nos lignées ancestrales ont été préservées incognito grâce à des codes endormis que seule une pure lumière était en mesure de réveiller.

Le contrôle que le système religieux possédait sur l’ensemble des humains, parasites et animaux était phénoménal et bien rodé.  Bon nombre d’entre nous se sont retrouvés avec des implants de douleur. La porte d’entrée dans le corps est souvent (mais pas toujours) dotée d’une marque, grain de beauté quelconque ou tache de naissance qui se manifeste au point d’entrée de l’implantation. Cette partie du corps est accompagnée par des douleurs diffuses et permanentes qui apparaissent avec le temps. L’implant étant d’abord destiné à un autre aspect précis du corps. Exemple : tache de naissance sur la tête, point d’entrée de l’implant destiné au mental. La désintégration de ces implants est longue car ce sont des programmes enfoncés profondément et depuis très longtemps dans le corps physique mais aussi dans les différents corps subtiles. Pendant le processus de désintégration, nous pouvons ressentir tout le désarroi que ces implants ont provoqué en nous. Leur présence a été entretenue jusqu’à maintenant par la conscience 3D.

Une période de rupture est prévue dans les semaines qui suivront ce changement de conscience et la disparition de ces derniers implants de torture. Forcément, la nature des révélations de ce qu’a été notre esclavagisme et de ce qu’aurait dû être notre vie sans cela risque de provoquer de l’amertume. La sensation d’être passé à côté de sa vie ainsi que l’impuissance de ne pas avoir été en mesure de changer quoi que ce soit doit laisser leur place au recueillement face à cette liberté intérieure retrouvée. La conscience 3D implantée dans le bulbe rachidien était dotée d’un programme spécifique à chacun d’entre nous, à partir duquel nos karmas ont été élaborés. Il n’y a rien que nous aurions pu faire pour contrer ces programmes. Aucune volonté n’en serait venue à bout.

Le territoire…

Dans ce monde 3D le territoire a toujours appartenu aux reptiliens et à leurs fidèles serviteurs les hommes robots (HR). Ces grands conquérants ont pris possession, lors de la grande période de découvertes des nouveaux mondes, des vastes territoires vierges qui appartenaient aux peuples autochtones, retranchant ainsi ces humains-âmes dans des territoires très limités (comme les réserves indiennes du Canada). De nos jours, le territoire possède un sens plus large ou plus subtile : un poste dans une entreprise, la politique, les vastes territoires forestiers gouvernementaux. Le territoire c’est le sens même d’appartenance mais aussi la langue d’un peuple.

Depuis l’époque des conquérants, pratiquement tous les rôles de pouvoir ont été destinés aux reptiliens et aux hommes robots. Tous les papes de l’église catholique romaine ont été des reptiliens et sauf quelques rares exceptions tous les politiciens de hauts niveaux sont des hommes robots. Ne soyons pas surpris de l’état lamentable de la terre laissée aux mains de ces parasites.

Pour éloigner les humains-âmes (HA) dotés d’une intelligence génétique supérieure et donc plus aptes à tenir des postes de gestion communautaire, de puissants implants physiques ont été logés aux alentours du chakra #1 (périnée, sacrum, etc.) de tous les HA5D. Implants qui bloquaient toutes possibilités réelles d’abondance  matérielle, qui empêchaient tout déploiement dans l’espace et de conserver (et léguer) du territoire à son peuple. Chaque nouvelle génération d’humains âmes a dû dépenser une énergie considérable pour s’installer, se poser pour la pérennité de sa race génétique. Comme repartir à 0 à chaque fois et dans l’incapacité d’accéder à la gestion de son monde. Ces fameux implants sont en cours de désintégration. Ces travailleurs de lumière, qui se sont faits dire qu’ils manquaient constamment d’ancrage, vont être surpris de constater comment les bottes sont lourdes lorsque ces implants sont évacués. Il faut réapprendre à marcher sur terre!

Nous nous dirigeons vers un basculement de conscience majeur qui provoquera de nouveaux changements dans nos corps, nos pensées, notre perception et nos comportements. Nous n’en avions pas fini avec ce monde 3D et tant qu’il demeurera sous nos yeux, nous devrons continuer à procéder à l’éradication de tout ce qui nous relie à lui.

23 décembre 2017

Léandre

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 23 décembre 2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.