RSS

Archives de Catégorie: Passage de la densité 3D unifiée à la 4D

Réajustement des récepteurs sensoriels en vue d’une nouvelle réalité physique

Depuis quelques jours, il se produit un réajustement des récepteurs sensoriels localisés dans les différents tissus du corps. Comme une vague, ça se propage dans le corps provoquant des tensions et des symptômes douloureux et qui cessent subitement dès que l’ajustement est terminé.

Cet ajustement fait suite à la désintégration (le 13 mars) de la technologie artificielle archonte du monde 3D qui entretenait des anomalies de connexions entre le cerveau et les récepteurs sensoriels. Ces anomalies falsifiaient les messages reçus et envoyés ce qui modifiaient la perception sensorielle du corps. Les fonctions de perception (de détection) sont essentielles à la survie, il y a échange en continue d’informations entre le corps (par exemple; sa position spatiale, la température interne et externe, les changements dans les viscères, la pression sanguine, etc.) et le système nerveux central afin de maintenir un équilibre. Nous possédons beaucoup de récepteurs sensoriels avec des fonctions précises et vitales. Elles ne sont pas toutes sujettes au changement.

Soyons sans crainte, l’ajustement en cours provoque des effets minimalistes mais tout de même désagréables de pression à la tête, au cou et aux oreilles, difficulté de concentration, perte de notion de temps et de mémoire à court terme, sensation d’une surcharge électrique. Ce sont principalement les récepteurs localisés au système musculo-squelettique, ligaments, tendons, articulations, fascias ainsi que les récepteurs sous cutanés et thermiques. Beaucoup de fatigue, des fébrilités dans tout le corps, des tensions aux épaules, au bassin et particulièrement aux articulations de la mâchoire. Pourquoi la mâchoire? Tout simplement parce qu’un corps crispé provoque un serrement de la mâchoire de façon inconsciente, surtout pendant le sommeil. Il y a donc une tension constante aux articulations de la mâchoire, présente la plupart du temps dès le réveil et qui affecte à long terme les oreilles (ne sont pas très loin!).

C’est tout un changement physiologique qui vise tout simplement un alignement « sensoriel » avec la nouvelle réalité en cours de formation. Nos connexions cérébrales étant libres, des lignes de communications entre HA5D ont même été restaurées et une synchronisation des systèmes de Pensées entre tous les HA5D est en cours.

Codes génétiques spécifiques, génétique mitochondriale et diaphragme

Il y a sept grandes familles de codes spécifiques (j’y reviendrai dans un autre texte) et certains de ces codes sont transmis par la mitochondrie. Comme cette transmission est aléatoire, ces codes spécifiques ne peuvent se transmettre tous en même temps de la mère à chacun de ses enfants. Et c’est volontaire, une gracieuseté des archontes qui ont altéré le processus de transmission génétique des humains-âmes de l’époque.

Pour justement contourner cette intrusion dans la transmission des codes, les codes nécessaires au passage dans une nouvelle réalité étaient déjà en place dans le corps, au moment de la naissance des HA5D actuels. Non pas dans la génétique mitochondriale mais bien dans le diaphragme. Si les archontes ont travaillé à rendre inefficace la transmission génétique des codes, leurs descendants reptiliens ont misé sur le parasitage systémique du diaphragme, porteur du potentiel de ces codes.

« Le diaphragme est le centre d’alignement des actions et de distribution des interventions vers le monde extérieur. Déjà en août, j’avais noté que le diaphragme contenait plus de marqueurs génétiques que le reste du corps. Visiblement, ce muscle qui sépare la cage thoracique du péritoine (enveloppe qui contient les viscères) a certainement des fonctions importantes pour qu’il ait été si parasité par le passé. En fait, le diaphragme est le siège de notre Élixir, le cadeau lié à nos lignées génétiques, le messager de nos codes génétiques, c’est aussi la récompense intégrée au corps pour avoir traversé les épreuves de toutes nos vies. C’est ce que nous avons à offrir à notre famille, notre collectivité. »

Extrait du texte du 11 novembre 2017: https://chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/2017/11/11/systeme-energetique-corporel-bonifie/

Les codes de la nouvelle réalité relèvent d’abord d’une intention d’origine*, celle d’accéder à la réalité d’un monde d’humains évolués. Ceci dit, les humains-âmes qui sont toujours en 3D énergétique (HA3D) ne les possèdent tout simplement pas et demeurent prisonniers de la structure 3D tout comme les portails organiques (PO), les hommes robots (HR), les walkins et les reptiliens.

Ces codes de base de la nouvelle réalité sont donc aussi essentiels au déploiement de la vie dans la prochaine réalité que le chakra de base #1 pour vivre, être ancré et se déployer sur terre.

Ces codes sont en action actuellement afin de nous préparer à un basculement physique. Entre temps le basculement du corps physique de la 3D unifiée à la 4D est (presque) terminé, il y a évidemment toujours quelques retardataires!

Léandre

23 mars 2018

*Informations sur l’intention d’origine :

https://chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/2017/07/16/lorigine-des-intentions/

https://chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/2017/07/06/lintuition-qui-guide-6-juillet-2017/

 

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , ,

Basculement physique en cours

Actuellement, ce sont des moments difficiles pour le corps physique mais ô combien libérateur sachant qu’une technologie artificielle archonte nous reliant au monde 3D a été désintégrée avant-hier. Du coup, des anomalies au système nerveux ont commencé à être évacuées dans les heures suivantes et le seront pour l’ensemble des HA5D d’ici quelques jours. Cette étape importante nous dégage d’une autre emprise intégrée inconsciemment au niveau du cerveau. Parmi les anomalies dégagées, une en particulier dont le rôle était de cibler les HA5D lors d’attaques 3D. D’autres nourrissaient probablement des blessures primaires (psychique, mentale, etc.), entretenaient des connexions déficientes et détournaient les connexions vibratoires et énergétiques destinées entre HA5D.

Ce processus de désintégration de cette technologie a débuté il y a une semaine et depuis quelques jours, il y a une pression ressentie autour de la tête et du cou, yeux fatigués, maux de tête, une augmentation des difficultés à bien dormir alors que notre sommeil est déjà hypothéqué depuis février.

Comme prévu, cette désintégration débouche sur un basculement de conscience, de perception et cette fois-ci, le processus a atteint le moment de basculement de la 3D unifiée à la 4D physique dans nos corps. À noter aussi, que la matérialisation physique 4D du corps selon le corps cristallin vient tout juste de débuter. Nous avons donc rejoint le palier de la 4D physique.

Ce n’est qu’un début. Les corps sont encore engourdis. La fatigue et les problèmes de santé qui ont surgi pendant l’hiver ont rendu le processus plus difficile. D’ici quelques jours, donc juste à temps pour l’équinoxe, tous les HA5D devraient avoir basculé de la 3D unifiée à la 4D physique dans leur corps. Probablement que nous n’y verrons que bien peu de différence : un peu plus d’énergie, un peu moins de fatigue, changement de notre perception du monde autour de nous, via l’ensemble notre système de perception sensoriel, mais aussi dans la capacité plus limitée du monde 3D à nous influencer.

Il est temps de terminer des projets, d’éliminer ce qui n’inspire plus. Un processus de tri s’installe graduellement au fur et à mesure que notre vision s’élargit, que notre cerveau se clarifie. Une transition en douce vers de nouvelles aventures.

Léandre

15 mars 2018

 

Étiquettes : , , , , ,

Émotions versus sensations

Au fil des observations passées, deux constats se sont imposés.

Premièrement, le procédé de transformation à l’intérieur du corps physique est le même depuis le début. Ainsi, la régénération en tout ou en partie du corps physique passe par le même chemin : reconfiguration génétique de la mitochondrie, puis du thymus pour éviter une réaction immunitaire, cellules sexuelles et son mode d’emploi. À cela s’ajoute, maintenant, les interventions de l’organe sensoriel endocrinien du chakra #1, etc. Même chose lors des basculements de conscience ou de perception qui font suite à la désintégration d’une série d’aspects 3D à l’intérieur du corps ou bien dans le monde 3D. C’est ainsi depuis des années quel que soit le niveau « d’avancement » du processus ascensionnel.

Le deuxième constat est le fruit du premier. Cette transformation en continue nous a permis de passer de la communication émotionnelle contradictoire générant des souffrances à une communication basée sur des sensations perçues.

Émotions versus sensations

Dans un monde exempt de dualité, ce ne sont plus des émotions contradictoires qui nous guident mais bien des sensations liées à nos perceptions sensorielles.

Les émotions sont dotées d’opposés en énergie : triste-heureux, amour-haine qui engendrent aussi des situations de dualité : pauvre-riche, santé-maladie, union-division, bonheur-malheur, etc. Les émotions dualistes sont nées des pensées-racines du monde 3D localisées dans le système nerveux central des humains-âmes. Les pensées-racines alimentaient les émotions ressenties dans le corps par des points d’ancrage spécifiques : colère-foie, tristesse-rein, etc.  Invariablement, une émotion provoquait une sensation physique désagréable ou agréable, accompagnée d’une pensée-racine parfois inconsciente.

« … Ces pensées étaient des points d’ancrage dans nos corps. Par exemple : « J’en ai le souffle coupé ou je suis estomaqué », logés au système pulmonaire ou à l’estomac. La pensée du manque liée au péritoine, tandis que l’exclusion sociale se retrouvait dans certains organes des sens. Il y avait de nombreuses pensées enracinées ainsi dans notre corps à des points précis. Ce sont principalement les reptiliens qui ont profité de la présence de ces pensées racines. Cela s’estompe naturellement. «

Extrait de : https://chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/2017/07/29/nouveaux-sens-physiques-et-communication-29-juillet-2017/

Après l’évacuation des pensées-racines de notre système nerveux, les liens à l’intérieur du corps se sont dissipés, tout comme les émotions et leurs contradictions. Cette neutralisation de la polarité émotionnelle est ressentie, par les HA5D, comme un manque d’empathie face aux drames humains en cours car, les pensées-racines demeurent actives dans le monde 3D. Pour bon nombre d’entre nous, la logique du processus de transformation est de faire disparaître le côté négatif, mais en fait, même les émotions positives disparaissent de l’équation.

L’empathie subsiste, notre corps l’exprime différemment

Les sensations sont issues de la perception d’une combinaison de stimulus énergétique, vibratoire et physique des différents organes sensoriels physiques et énergétiques à l’intérieur de notre corps, des structures énergétiques 4D corporel et vibratoire 5D de l’aura. L’année 2017 a été riche en transformation au niveau des organes sensoriels afin de les préparer à leurs nouvelles fonctions réceptives.  Pour profiter et saisir pleinement nos sensations, il est nécessaire que la conscience du corps et de l’esprit soit au diapason avec leurs origines.

Nous sommes en équilibre entre changements dans le corps physique et changements dans notre environnement : désintégration des éléments de contrôle des parasites du monde 3D, évacuation de la perception 3D, etc., mais aussi nouvelle réalité en formation, perceptions extra sensorielle et physique du corps, tout cela demande des changements d’interprétation à l’intérieur de nous afin de minimiser les effets secondaires.

Actuellement, les différents récepteurs sensitifs logés un peu partout dans le corps envoient des messages de ces changements qui sont (ou peuvent être) interprétés par le système nerveux comme une forme d’agression parce qu’incompris. Le corps se crispe, que ce soit lors d’arrivée de vagues d’énergie, lors d’un ajustement énergétique, en présence d’une attaque énergétique reptilienne, etc. Les mêmes symptômes surviennent, douleurs musculaires ou articulaires liées aux récepteurs qui détectent notre position dans l’espace, frissons et bouffées de chaleur causé(e)s par les récepteurs thermiques, etc. Nous possédons plusieurs récepteurs qui s’activent en continue.

Si les réactions de survie demeurent nécessaires, d’autres réactions n’ont plus leur place dans la transformation et le passage vers un monde où la communication polarisée n’est plus la base de toute intervention existentielle.

Léandre

11 mars 2018

 

Étiquettes : , , , , ,

Le mois de mars au coeur de la génétique

Reconfiguration et transmutation de la génétique mitochondriale. La mitochondrie est un élément d’une cellule (végétale et animale), dont le rôle indispensable est de produire l’énergie nécessaire à la croissance et la division cellulaire. Sans mitochondrie (en bleu sur le schéma), la vie ne serait pas possible.

cell_a10

Crédit photo : http://medecine-et-sante.forum-canada.com/t15-schema-cellule-animale-vegetale

Un peu de notion de biologie…

L’ADN du noyau de toutes les cellules du corps, sauf les cellules sexuelles (gonades) utilisées à des fins de reproduction, contient exactement le même code génétique unique à chaque individu (sauf les jumeaux ou jumelles identiques qui se partagent le même code). Les mitochondries possèdent leur propre ADN (ADNm) qui diffère de l’ADN du noyau cellulaire. L’ADNm est transmis uniquement par la mère et s’avère aussi être différent chez tous ses enfants y compris les jumeaux ou jumelles identiques.

Des anomalies, des perturbations et des mutations de la génétique mitochondriale peuvent interférer dans le développement embryonnaire ou survenir au cours de la vie provoquant une accumulation de mutations qui réduit lentement la production d’énergie dans la mitochondrie. Une réduction de la production d’énergie dans les mitochondries conduit à des pathologies de type dégénératives et est liée aux mécanismes du vieillissement. Autre élément important, la présence de radicaux libres dont la formation est accentuée en présence de mutation de l’ADNm. Les radicaux libres sont connus pour s’attaquer aux constituants de la cellule et provoquer d’autres mutations de l’ADNm.

La reconfiguration et la transmutation actuelle de l’ADNm vise à réhabiliter la génétique mitochondriale afin d’assurer une production maximale d’énergie, par les mitochondries, destinée à la régénération des cellules du corps. Maintenant que le processus de régénération est prêt (thymus et système immunitaire) et que l’énergie est distribuée via le Canal Central, nous sommes à l’étape préliminaire à la matérialisation physique 4D de notre corps physique selon le corps cristallin (le corps cristallin est la copie exacte du corps physique sans les effets 3D).

Pendant tout le mois de mars, le corps sera donc au centre de l’action, dans la mesure où l’amplification des capacités de production d’énergie des mitochondries ouvre la porte à un changement global cellulaire, tissulaire et organique. Les effets individuels de cette transformation peuvent prendre l’allure d’un ajustement, d’une guérison spontanée, d’une tension de libération, etc. Selon chaque personne, c’est une saveur distinctive à découvrir. Diminution des symptômes et des épuisements? Sûrement une amélioration des conditions physiques. Éventuellement, plus d’énergie, plus de vitalité, nous allons enfin être en mesure d’accomplir les activités souhaitées de façon plus soutenue. Évidemment l’arrivée du printemps et son énergie vivifiante apporte une sensation d’expansion. Mais quand il est possible d’avancer dans sa vie sans constamment trébucher sur une fatigue, cela ramène la bonne humeur et le désir de créer.

Prenons quand même une journée à la fois…

Le corps physique est complexe et comme le diable est dans le moindre détail, des surprises peuvent tout de même se pointer. Connaître le fonctionnement de son corps physique devrait faire partie des objectifs pour de saines habitudes de vie. Un livre d’anatomie est aussi indispensable qu’un dictionnaire ou un bon roman!

Article sur la mitochondrie : http://lpa2006.free.fr/download/bio/articles/ADNmitochondrial_PLS240.pdf

Léandre

4 mars 2018

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Réorganisation énergétique en vue de la régénération du corps physique

Notre corps physique possède maintenant une plus grande maîtrise de ses systèmes énergétiques et une meilleure interconnexion entre eux. Pour en arriver à un basculement dans une nouvelle réalité, en plus des interventions du système Contact Physique du chakra #2, l’organe sensoriel endocrinien du chakra #1 ainsi que le système Réalité du chakra #3 (nouvelle ligne de vie combinée aux interventions) interviennent pour activer cette nouvelle réalité. De plus en plus d’éléments du corps participent conjointement  à la matérialisation physique 4D dont cette Glande sans nom du chakra #5 qui soutient activement l’auto transformation (entre autre sur la métabolisation de l’énergie vitale, la guérison spontanée et la capacité du corps à reproduire son énergie).

Nous avions pourtant débuté février positivement avec une série d’interventions provenant de nos systèmes corporels. Mais voilà que dès la 2e semaine nous avons été confrontés à des attaques vibratoire et énergétique du monde 3D, provoquant distorsions et malaises symptomatiques. Or, ces attaques sont survenues les 8-9,19 et 23 février, dès le début des jeux d’hiver en Corée du Sud. Une coïncidence? Les reptiliens ont profité d’une « ouverture » de l’humanité, d’une attention ciblée sur des jeux olympiques ultra politisés, pour se nourrir de l’énergie collective offerte sur des plateaux d’or, d’argent et de bronze.

Dans ces moments de chaos, nos corps cherchent le retour à l’équilibre. Pendant ce processus, il y a ou peut y avoir infiltration d’éléments 3D énergétiques tentant de s’agglutiner à certaines parties plus sensibles du corps. Les zones grises à surveiller; tout ce qui touche l’abdomen, le bassin et le plancher pelvien, zones d’ancrage de la nouvelle réalité, le diaphragme, lié à la peur et bien sûr tout le système nerveux central : moelle épinière, bulbe rachidien, tronc cérébral et cervelet. Pour contrebalancer ces attaques sournoises, une série d’interventions vibratoires extérieures à nos corps physiques a eu lieu pour rétablir la communication en nous, affectée par le chaos énergétique.

Nous nous sommes retrouvés, au milieu du mois, dans une période d’entre-deux-je-ne-sais-quoi  et d’ajustements suite à cette série d’attaques, d’où cette sensation généralisée et observée que tout est à l’arrêt depuis deux semaines.

Malgré cela, les systèmes du corps physique ont recommencé à procéder à des interventions tout en continuant à recevoir cette petite aide « extérieure » vibratoire. Nous ne sommes pas encore autonomes dans notre transformation et nous sommes soutenus. Bonne nouvelle!

Comme le processus ascensionnel ne s’arrête pas aux vicissitudes du monde 3D, nous nous préparons à entamer une nouvelle étape de régénération du corps physique. Le thymus, responsable du système immunitaire, a reçu une impulsion vibratoire afin qu’il soit en mesure, dorénavant, de détecter les messages envoyés par l’organe sensoriel endocrinien du chakra #1, en cause dans le processus de régénération du corps physique. Les deux sont intimement reliés et cette capacité de détection vise à assurer que le système immunitaire ne parte pas en vrille contre le processus de régénération. Le thymus reçoit et projette de l’énergie. Il contourne l’ancien modèle de protection du système immunitaire falsifié par les programmes 3D et emprunte une nouvelle voie énergétique soit le système Contact Cristallin.

Le système Contact Cristallin est composé du système nerveux (moelle épinière, bulbe rachidien, tronc cérébral et cervelet) fusionné au Canal Central. Celui-ci traverse l’ensemble des chakras (à l’intérieur du corps et dans la structure vibratoire et énergétique 5D à l’extérieur du corps). Il prend sa source au chakra #13 du système Contact Cristallin à géométrie 6D, entre dans le corps physique via le chakra #7, toujours en lien avec le système Contact Cristallin à géométrie 5D, pour terminer son voyage dans le chakra #1 du système Communication extra sensorielle (qui contient aussi l’organe sensoriel endocrinien 4D interconnecté au thymus)*. Le chemin pris par le Canal Central, du chakra #7 au chakra #1 via le système nerveux central est une « diversion » à la traditionnelle kundalini, dont les tenants et aboutissants sont trop connus du monde 3D, largement rapatriée sous toutes ses formes pour les besoins énergétiques des parasites.

Actuellement c’est une diversion pour soutenir la régénération qui nécessite toute l’énergie dont dispose le corps physique. Éventuellement, tout ce mouvement énergétique va aller en s’amplifiant pour devenir autonome, lorsqu’entre autre, la capacité du corps physique à reproduire son énergie sera optimale, pour être métabolisée et utilisée dans son entièreté par le corps sans que les parasites puissent nous soutirer quoique ce soit.

À l’heure actuelle, il y a comme un moment à vide, les dernières attaques ayant ralenti le déroulement et laissé un goût amer. Impossible de planifier quoique ce soit, de se projeter dans l’action, l’énergie demeure chaotique même si nous recevons des interventions vibratoires en continue sous forme de transmission d’informations entre le corps physique et notre nouvelle ligne de vie pour l’accomplissement de notre passage vers une nouvelle réalité physique.

Nous avons juste l’impression d’avoir été laissés en plan sur le bord de la route!

Maintenir une routine régulière de relation à soi est plus que nécessaire dans ces moments de doute. D’ailleurs, si nous nous obstinons à conserver un certain équilibre, au grand dam des parasites qui ont de plus en plus de difficulté à nous déstabiliser, nous aurons au moins l’avantage de l’avoir choisi, c’est cela le libre arbitre.

*Voir Systèmes et chakras version janvier 2018

Léandre

1 mars 2018

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Nouvelle ligne temporelle collective et synchronisation

Janvier aura été un « entre deux » mais doublé d’une préparation très précise du processus à venir. L’accent a été mis sur nos organes sensoriels physiques (encore!), afin qu’ils soient prêts « physiquement » à capter une autre réalité. Ce changement de perception étant tout aussi nécessaire au niveau de notre nouvelle conscience, même si débarrassée de la conscience 3D depuis décembre, cervelet, tronc cérébral et bulbe rachidien ont été préparés en conséquence.

Le système Contact Physique (lié au chakra #2) semble agir comme chef d’orchestre en procédant à de nombreuses interventions spécifiques (transmission d’informations, changement de perception, mise à jour énergétique, etc.), afin de synchroniser notre corps à cette nouvelle réalité physique, se combinant au système Réalité (lié au chakra #3) pour nous aligner avec la piste d’atterrissage 4D.

Les interventions, pour provoquer des changements de perception, donnent lieu à des moments à vide où il est impossible de capter la nature des énergies environnantes, comme un moment de chaos lors d’une réorganisation. Et cela se produit de plus en plus souvent, intensément et profondément.

Autre particularité observée et qui est très intéressant, le corps cristallin est maintenant en fonction, ce qui devrait annoncer le début de la transformation du corps physique selon les codes génétiques du corps cristallin. Cet aspect est à suivre.

Changement de ligne temporelle collective

En gros, janvier a préparé le terrain avec des interventions ciblées pour un changement important de ligne temporelle survenu au début février. C’est très significatif sachant que cette action touche le collectif et non l’individu.  Cette nouvelle ligne temporelle permet l’établissement d’un point d’ancrage vibratoire 5D dans le corps physique. D’ailleurs, une intervention est déjà en cours au niveau de la moelle épinière via le système Contact Physique (lié au chakra #5). Nous entamons donc le processus du contact énergétique à l’intérieur du corps qui conduira éventuellement au contact physique avec le monde 5D. Patience tout de même! En ce moment, rappelons que la structure énergétique du corps est en 4D, l’énergie qui y circule est 4D.

La présence d’énergie 5D en nous enclenchera éventuellement du mouvement au sein de certains systèmes toujours en dormance dans le corps physique. De plus, cette nouvelle ligne temporelle permet des interventions ciblées ; transmission d’informations sur la fréquence de communication corporelle qui serviront entre autre à la régénération profonde du corps physique et au ré encodage énergétique et physique, synchronisation accrue dans une fenêtre d’opportunité de matérialisation physique et une intervention en continue au niveau du Plan Mental (lié au chakra #8) afin qu’un réel changement de conscience conduise à la révélation de cette nouvelle réalité physique 4D.

Ce qui nous amène au thème de février, la synchronisation à l’intérieur du corps physique, dans  notre environnement et entre le monde extérieur et le corps physique. Nous sommes donc dans une étape de convergence majeure.

Entre temps, nous quittons le monde énergétique 3D-4D et son système en cercle vicieux pour se retrouver dans un monde énergétique 4D-5D en arborescence et exponentiel. Nos points de repère ne sont donc plus les mêmes d’où cette sensation de déconnexion, de tourner en rond et d’abattement lors d’ajustements importants. D’un autre point de vue, cela laisse toute la place au mode de fonctionnement intuitif qui s’y retrouve comme un poisson dans l’eau! Il est donc important de faire confiance à cet intuitif et de le laisser nous guider à chaque instant.

Si janvier tournait autour des chakras #1, #2 et #3, février se place un peu plus haut avec certaines interventions au niveau des systèmes liés aux chakras #5, #7 et #8.

Cela fait du sens sachant que la nouvelle réalité est perceptible via le chakra #1, (ancrage et matérialisation physique) et le chakra #7. Les différents systèmes de ce chakra, dont ceux à géométrie 5D,  sont déjà interpellés par ce qui se passe en ce moment. L’arrivée d’un point d’ancrage vibratoire 5D dans nos corps nous indique sans l’ombre d’un doute que l’énergie 3D cède sa place à l’intérieur de nous, les deux ne pouvant cohabiter un même corps, tout comme nous ne pouvons habiter simultanément  les mondes physiques 3D et 5D.

Nous pouvons en conclure que le saut en physique 4D libère, enfin, de l’emprise d’une énergie limitée fonctionnant en boucle et se rechargeant via les humains-âmes. Le monde énergétique 4D-5D reçoit son énergie de la source, se répand via les humains-âmes et s’amplifie grâce à la capacité du corps physique de renouveler et de métaboliser son énergie. Cette convergence actuelle nous dirige vers cet important basculement, il ne peut en être autrement, trop d’éléments à l’intérieur de nous sont impliqués.

Tout le processus, et ce depuis longtemps, se déploie lentement en installant des balises stables, de façon ordonnée et qui profitent à la collectivité. C’est lent, parfois chiant et demande une patience et une présence continuelle. Nos choix personnels (ou l’absence de choix conscient) ne peuvent se faire qu’à l’intérieur de ces balises.

L’effondrement de la conscience 3D au sein du monde 3D provoque tout de même des revirements de situations entre autre chez les hommes robots. À observer, les politiciens! Fous rire garantis!

Léandre

8 février 2018

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Crise de conscience

La désintégration finale de la conscience 3D, localisée dans le bulbe rachidien, s’est produite juste à temps pour l’arrivée de 2018. Les effets ont mis peu de temps à se faire sentir; la nouvelle perception de soi-même, de son corps physique et de son passage dans l’espace-temps 3D provoque des moments de lucidité extrême qui s’apparente davantage à une crise (qu’à une prise) de conscience. C’est vivre le détachement au monde 3D et une juxtaposition de deux consciences différentes qui s’éloignent l’une de l’autre. Car nous avons vécu ces derniers temps, surtout l’année 2017, avec la conscience 3D à l’intérieur du cerveau et la conscience 4D à l’intérieur du corps physique, dans nos cellules, nos tissus et nos nouveaux systèmes liés aux chakras. D’où cette dualité ressentie profondément comme un troublant chaos intérieur.

Maintenant nous pouvons percevoir d’un point de vue différent et extérieur ce que nous sommes devenus, à vivre dans le monde 3D, c’est-à-dire, une conscience très présente à soi-même dotée d’un physique dont l’histoire est parfois parsemée d’horreur et à la fatalité prédéfinie qui nous a été imposé via des programmes limitants. Ce changement de conscience nous place devant une évidence, nos corps et nos vies ne nous ont jamais appartenu. Juste de réaliser cela peut provoquer cette crise de conscience. C’est comme d’assister à une projection cinématographique de sa vie dont le scénario a été écrit par un spécialiste des films d’horreur!

Malgré cela, il est nécessaire de faire la paix avec le monde 3D, lâcher prise sur ce que nous avons vécu, sur nos choix (teintés de programmes karmiques) qui nous ont éloignés de nos rêves et nos désirs. Terminer la relation avec ce monde simplement tout en continuant à le côtoyer temporairement par habitude, par obligation ou par choix jusqu’à ce que la décision soit prise de se synchroniser en pensée, en conscience, avec le cœur, avec énergie, etc., avec le nouveau monde physique 4D, plus léger, plus joyeux, plus ouvert aux possibilités.

Les résolutions du nouvel An.

Elles reviennent à chaque année et pourtant cette année les résolutions pourraient prendre une autre tournure. Faire des choix et les matérialiser, sans la présence de cette conscience 3D à l’intérieur du cerveau, ouvre la porte à une nouvelle ère, celle de la réussite de nos réalisations personnelles.

Et si nous avons l’impression que les transformations s’appliquent à des moments spécifiques de l’année (changement de saison, de mois et d’année, pleine et nouvelle lune, 11/11, 12/12, etc.) c’est que nous sommes reliés à des égrégores collectifs associés à une culture et à des croyances qui font usage entre autre du calendrier grégorien. Or, nous réagissons davantage à ces moments phares, considérés comme transformationnels et évolutifs, augmentant par le fait même la résistance 3D. D’où l’intensité ressentie dans ces moments.

Janvier 2018 se présente comme une période pendant laquelle nos corps physiques seront dans un « entre deux » (thème du mois pour tous les HA5D). Nous avons quitté une plateforme de conscience 3D et nous sommes suspendus dans les airs dans l’attente de retomber sur une nouvelle base moins dense. Pour une bonne partie de l’humanité cela correspond aussi à une période d’introspection davantage accentuée par la baisse de lumière. Cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien. Individuellement, collectivement, selon aussi nos origines génétiques et nos vécus, nous nous préparons à faire un atterrissage dans un modèle de vie qui nous ressemble et nous rassemble. Cela demande des ajustements à nos corps physiques et quelques symptômes qui peuvent varier. Malgré cela, les douleurs physiques qui sont associées aux symptômes ont grandement diminué. Mais comme un grain de sable dans l’engrenage, ça coince! Il reste donc des résidus de nos anciennes vies (peurs, blessures éthérées, etc.) logés dans quelques parties de nos corps et qui doivent être évacués. C’est maintenant bien peu par rapport à ce que nous avons vécu par le passé.

Nous pouvons nous sentir un peu perdus et à la recherche de notre destinée car les choix faits en 2017, dans le chaos énergétique de l’intense processus, pourraient bien être complètement désuets. Notre façon de penser peut très bien changer radicalement provoquant des virages à 180 degrés. Laissons-nous un peu de temps, le thème de janvier le propose sagement même si nous souhaitons aborder une nouvelle vie rapidement, pour nous adapter à notre nouvelle conscience (qui peut enfin se déployer mais dont nous ignorons réellement ce que cela veut dire), à nos nouvelles perceptions physiques (qui nous font découvrir aussi de nouvelles sensations à l’intérieur de nos corps) afin de nous permettre d’accueillir paisiblement nos nouvelles réalités.

Nos systèmes liés aux différents chakras corporels ont muté et se sont transformés. Je prépare un tableau révisé de ces systèmes indispensables à notre progression vers le nouveau monde.

4 janvier 2018

Léandre

 

 

Étiquettes : , , , , , ,